Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Mon animal vieillit : comment l’accompagner?

    30 octobre 2020

    Votre animal, vous l’aimez et vous voulez le garder auprès de vous, en santé, le plus longtemps possible. On le comprend! Toutefois, le vieillissement est un processus inévitable et votre compagnon devient alors plus à risque de développer des maladies ou simplement des petits maux de vieillesse. En étant vigilant face aux signes que pitou ou minou démontre et en faisant équipe avec votre vétérinaire, vous mettez tout en œuvre pour offrir à votre animal la meilleure qualité de vie possible.

    Vous vous demandez si votre compagnon adoré est désormais considéré comme sénior? Bien sûr, chaque animal est différent. Toutefois, en moyenne, un chat sera considéré comme âgé à partir de 9 ou 10 ans. Pour un chien, ce chiffre variera en fonction de la race, soit entre 9 et 10 ans pour une race de petite taille et entre 7 et 8 ans pour une race de grande taille.

    Fait intéressant: selon l’AAHA, à son neuvième anniversaire, votre chat aurait atteint l’âge de 52 ans en équivalent humain!

    Quels sont les signes de vieillissement?

    Reconnaître les signes de vieillissement et intervenir pour en atténuer les effets aidera votre fidèle ami à préserver sa qualité de vie et ses interactions avec votre famille. Dès que vous remarquez un changement dans les habitudes de votre chat ou de votre chien, il est important de consulter votre équipe vétérinaire. Elle pourra évaluer si ce changement est relié au vieillissement ou à une maladie et ajuster ses recommandations en conséquence pour assurer le bien-être de votre compagnon.

    À quels signes devriez-vous être particulièrement attentif?

    Diminution de la qualité de la peau

    • Une perte de poils plus abondante ou un blanchiment des poils
    • Une susceptibilité aux lésions et infections secondaire. Concrètement, vous pourriez remarquer l’apparition de croûtes, de rougeurs, de pellicules (sèches ou grasse) ou de zones sans poils sur votre animal.

    Des produits d’entretien formulés pour les animaux, une alimentation adaptée et l’utilisation de suppléments peuvent contribuer à protéger la peau des effets du vieillissement. Votre équipe vétérinaire pourra vous guider afin de mettre toutes les chances de votre côté pour que votre chat ou votre chien ne souffre pas de problèmes de peau.

    Vieillissement du cristallin

    Plus les années passent, plus le cristallin (lentille interne de l’oeil) devient dense et donc moins transparent. Vous verrez apparaître un voile dans l’oeil affecté.

    Si votre animal développe cette condition, sa vision sera affectée, particulièrement dans un environnement à l’éclairage tamisé. Afin de l’aider, gardez les escaliers, les espaces encombrés et les zones jeux bien éclairés pour prévenir des accidents.

    Portez aussi une attention particulière à votre façon de l’approcher. Comme il voit moins bien, il pourrait être surpris si vous le touchez sans qu’il vous ait vu d’abord. Ainsi, annoncez-lui votre présence en lui parlant doucement avant de le toucher.

    Diminution du goût et de l’odorat

    Pitou ou minou pourrait moins bien s’alimenter par manque d’intérêt pour certains aliments. Vous pouvez alors user de ruse et ajouter de la nourriture en conserve ou des bouillons, comme celui de poulet, à la nourriture de votre compagnon. Demandez l’avis de votre équipe vétérinaire afin de vérifier que ce petit ajout ne contrevient pas à la diète de votre animal.

    Diminution de l’ouïe

    Tout comme chez les humains, il n’est pas rare que la surdité se développe chez les animaux âgés. Cela le place plus à risque d’accident à l’extérieur. De plus, il est possible qu’il répondre de moins en moins à vos demandes verbales, en plus d’être surpris ou d’avoir peur lorsque vous le touchez, puisqu’il ne vous a peut-être pas entendu arriver près de lui. C’est pourquoi il est important de revoir votre façon de l’approcher et de communiquer avec lui.

    Avant de le toucher, assurez-vous d’avoir un contact visuel avec lui. Ainsi, vous éviterez la surprise! Placez-vous donc toujours dans son champ de vision avant d’entrer en contact avec lui. De plus, évitez de le toucher et de le déranger lorsqu’il dort, car même si vous lui parlez avant de le toucher, il risque de ne pas vous entendre. Si vous avez des enfants en bas âge, assurez-vous de les sensibiliser à la condition de votre fidèle compagnon et de leur faire comprendre l’importance de mettre en place cette façon de faire.

    Afin de vous permettre de continuer de communiquer avec lui, vous pouvez développer un langage signé. Ainsi, modifiez vos demandes verbales par des gestes. Par exemple, associer la main qui part du long de votre corps, vers votre poitrine, paume vers vous, à l’action de s’asseoir. Comme votre chien connaît la demande verbale « assis », vous faites le geste, dites votre mot habituel, et quand votre chien s’assoit, il est récompensé. Après quelques séances, dès que vous ferez le geste, il fera le comportement, sans que vous n’ayez à dire le mot!

    Le sifflet ultrason peut être un bon outil à utiliser avec les chiens vieillissant, car ces sons peuvent possiblement être captés par votre animal, vu la fréquence différente  . Comment l’utiliser? Associer le son du sifflet à une friandise ; placez-vous près de votre chien, sifflez, et dès qu’il vous accorde de l’attention, donnez-lui une gâterie. Éloignez-vous progressivement de lui, et incitez-le ainsi à venir à vous lorsqu’il entend le sifflet. Cela pourra être très utile pour capter son attention lors d’une balade ou simplement pour lui demander de venir à vous.

    Gain de poids plus facile

    Cette situation s’explique par plusieurs facteurs:

    • Les besoins en énergie diminuent en fonction du ralentissement du métabolisme de base
    • Une augmentation de la durée quotidienne de sommeil
    • Une perte de motivation pour l’activité physique, souvent due à la fatigue ou la douleur

    L’alimentation de votre animal joue un rôle important dans le contrôle de son poids. Il est donc important de réévaluer les besoins nutritionnels de votre compagnon vieillissant pour ajuster son alimentation. Une alimentation adaptée l’aidera à conserver sa masse musculaire et à éviter le gain de poids, en plus de contribuer à garder une bonne mobilité. Cette alimentation adéquate contribuera aussi à prévenir ou ralentir certaines maladies chroniques comme l’arthrose ou la maladie rénale chronique. Pour en apprendre plus sur la nourriture adaptée à votre chien âgé, consultez notre section nutrition et discutez avec votre équipe vétérinaire.

    Santé dentaire qui se dégrade

    La plaque et le tartre se développent quotidiennement sur les dents sur les dents de votre chien ou de votre chat. C’est pourquoi les soins dentaires sont si importants! Ceux-ci comprennent le brossage de dents, des soins professionnels en clinique (comme un détartrage) et peut-être même une nourriture dentaire.

    Les problèmes dentaires sont encore plus fréquents chez les animaux âgés. Plus le temps passe, plus la plaque et le tartre peuvent s’accumuler et mener à des problèmes dentaires comme la gingivite et la maladie parodontale. Laissés sans traitement, ces problèmes s’aggravent et peuvent causer de la douleur, des infections, le déchaussement et la perte des dents. Cette douleur peut d’ailleurs rendre votre compagnon très inconfortable, et donc plus irritable, ce pour quoi il est très important de la contrôler.

    Il est donc important de porter une attention particulière à la santé dentaire des animaux vieillissants et de mettre en place, avec votre équipe vétérinaire, un plan de traitement et de prévention pour éviter le plus possible toutes ces complications.

    Changements de comportement

    Le système nerveux de votre animal contrôle ses actions et son comportement. Comme les organes, le système nerveux peut, avec le temps, devenir moins performant. Comment savoir si votre animal est affecté et quoi faire pour le rendre plus confortable?

    • Ses réflexes peuvent être moins aiguisés
    • Son tonus musculaire peut être diminué.
      • Si c’est le cas, vous pouvez ajuster vos activités en adoptant la marche plutôt que la course ou en lançant la balle au sol plutôt que dans les airs par exemple.
    • Le sphincter étant contrôlé par le système nerveux, il se peut que la capacité à se retenir de votre animal soit diminuée.
      • Prévoyez donc de sortir votre chien plus souvent.
    • Le cerveau étant un organe qui vieillit au même titre que les autres, les animaux âgés peuvent montrer des signes de changements cognitifs comme des vocalisations excessives, des changements du cycle éveil/sommeil, de la confusion, de l’anxiété, des éliminations à des endroits inappropriés, de l’impatience, de l’agressivité ou une perte d’entrain. Chez le chien le syndrome de dysfonction cognitive est bien décrit et est similaire aux stades précoces de la maladie d’Alzheimer.
      • Si votre animal montre des signes de changements cognitifs, il est important de consulter votre équipe vétérinaire afin de vérifier que ces manifestations ne sont pas reliées à une condition médicale sous-jacente.
      • Les troubles cognitifs ne peuvent être guéris, mais on peut parfois les améliorer ou en ralentir l’évolution grâce à des suppléments comme les omégas 3 ou le SAMe. Votre équipe vétérinaire pourra vous aider dans cette situation et vous suggérer des avenues à envisager pour offrir à votre animal la meilleure qualité de vie possible.
      • Si des manifestations d’anxiété apparaissent, vous pouvez tenter de les contrôler avec des produits naturels apaisants, comme le Zylkène. Consultez votre équipe vétérinaire pour voir quel produit conviendrait le mieux à votre animal.
      • Vous pouvez aussi essayer de stimuler son cerveau en lui montrant de nouveaux trucs, en le nourrissant dans des stratégies alimentaires (pour chien et pour chat) et en encourageant ses interactions.

    Douleurs articulaires

    Vous croyez que votre animal souffre de douleurs articulaires? Plusieurs signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Consultez notre article de blogue sur le sujet afin de découvrir comment votre animal vous montre qu’il éprouve de la douleur.

    L’usure du temps sur les articulations est l’une des causes de la maladie articulaire la plus fréquente, c’est-à-dire l’arthrose. En plus d’être douloureuses, les maladies articulaires ont pour effet de diminuer la mobilité et donc la qualité de vie des animaux.

    Toutefois, même si l’arthrose ne peut être guérie, il est possible de ralentir son évolution. Comment? Avec une prise en charge rapide de l’animal et une approche multimodale qui inclut l’utilisation de suppléments, une alimentation adaptée pour la gestion du poids, de l’exercice modéré et parfois des médicaments qui peuvent améliorer grandement le confort des animaux atteints. Vous et votre vétérinaire faites équipe pour le bien être de votre fidèle compagnon!

    Un travail peut aussi être fait à la maison en adaptant l’environnement de votre animal qui doit vivre avec des limitations articulaires. Selon votre espace, plusieurs solutions s’offrent à vous: des rampes d’accès, des tapis antidérapants ou bien en modifiant la configuration de façon à ce que les bols d’eau et de nourriture ainsi que les lieux de repos soient sur un seul étage.

    En conclusion

    Si votre animal présente l’un des signes suivants, il est recommandé de consulter votre équipe vétérinaire sans tarder:

    • Un essoufflement plus facile
      • Ce signe peut révéler une douleur, un problème cardiaque ou pulmonaire.
    • Des difficultés à respirer
      • Elles peuvent être associées à une maladie cardiaque, pulmonaire ou des troubles neurologiques.
    • Des vomissements et des diarrhées.
      • Le système digestif, qui inclut les intestins, le foie et le pancréas, peut devenir moins efficace avec l’âge et entraîner des signes gastro-intestinaux.
    • Une augmentation de la soif ou de la production d’urine
      • Cette manifestation est souvent l’un des premiers signes de maladie chronique comme le diabète, l’insuffisance rénale chronique ou le cancer.
    • Une perte d’entrain
      • Elle peut indiquer de la douleur, des problèmes cognitifs ou des malaises comme des nausées, de la faiblesse musculaire ou généralisée.
    • De l’agressivité ou tout autre changement dans les comportements habituels de votre animal
      • Ils peuvent indiquer des douleurs ou des problèmes cognitifs.

    Même si votre compagnon se porte bien, les changements peuvent apparaître rapidement chez votre animal vieillissant. C’est pourquoi il est recommandé d’être vigilant, mais aussi de prévoir des visites chez le vétérinaire une à deux fois par année pour un examen physique complet et discuter des changements observés.

    Lors de cet examen, votre équipe vétérinaire pourra aussi vous proposer de faire des examens sanguins annuels pour détecter les indices précoces de maladies chroniques, comme l’insuffisance rénale ou de maladies hormonales comme l’hypo ou l’hyperthyroïdisme.

    À chaque étape de sa vie, votre équipe Globalvet vous accompagne, vous et votre compagnon. 💙

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *