Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    La nourriture dentaire : comment elle agit sur votre animal

    10 février 2022

    Pour prendre soin de vos dents, vous les brossez probablement plusieurs fois par jour et vous rendez visite à votre dentiste sur une base régulière. Ça fait partie de votre routine! Mais pour les dents de votre chien ou de votre chat, qu’en est-il? Faites-vous partie du 8% des familles canadiennes qui ont pris l’habitude de brosser les dents de leurs animaux tous les jours? 

    Puisque plus de la moitié des animaux de compagnie souffrent de maladies parodontales, il est vraiment important de prendre soin de leur santé buccodentaire et plusieurs outils peuvent vous aider à y arriver. La brosse à dents et le dentifrice… c’est connu! Mais il y a aussi la nourriture dentaire et les lamelles qui sont intéressantes, même si elles ne remplacent pas encore un bon brossage quotidien. 

    LES ENNEMIS VISÉS : LA PLAQUE ET LE TARTRE

    Avant d’en apprendre plus sur l’arme à utiliser, il faut connaître l’ennemi! Que cherche-t-on à prévenir exactement ? La formation du tartre oui, mais surtout de la plaque!

    La plaque est une fine pellicule pleine de bactéries qui se forme rapidement sur la surface de la dent lorsque celle-ci n’est pas nettoyée. Elle est sournoise et peu visible à l’œil nu. Les bactéries qui s’y trouvent sont la cause de la mauvaise haleine, de l’inflammation de la gencive et des maladies parodontales.

    Comment le tartre se forme-t-il au juste? C’est le calcium dans la salive qui contribue à minéraliser la plaque présente sur les dents. Il la solidifie en quelque sorte! Cela forme un amas dur, peu esthétique et très visible sur la dent. C’est souvent ces signes que les parents d’animaux remarquent en premier et les poussent à demander un examen dentaire à leur équipe vétérinaire. 

    Le tartre est résistant au brossage de dents ainsi qu’à la mastication et nécessite un détartrage pour le retirer. Il procure également une surface plus rugueuse à laquelle la plaque peut adhérer plus facilement, augmentant ainsi les risques de maladies parodontales. 

    Le pH buccal des humains est plus acide que celui des animaux. Par conséquent, les bactéries qui vivent dans notre bouche sont différentes. Celles des humains ont plus tendance à causer des caries, problème qu’on ne voit que très rarement chez les animaux! 

    Pour en apprendre davantage sur les problèmes dentaires les plus communs chez les chiens et les chats, visitez notre page sur le sujet

    Votre animal est-il plus à risque?

    Selon le Waltham Petcare Science Institute, certaines races de chats et de chiens, particulièrement les plus petites, sont plus à risque de développer une maladie parodontale. Les chiens de moins de 14,3 livres ont cinq fois plus de chances de recevoir un diagnostic de maladie parodontale que les races de 55 livres et plus. Surprenant, c’est-ce pas? 

    L’âge est également un facteur de risque. Évidemment, plus le temps passe, plus la plaque et le tartre s’accumulent, mais aussi, des recherches sur des schnauzers miniatures ont montré que la maladie parodontale se développe plus rapidement avec l’âge.

    LES NOURRITURES ET LAMELLES DENTAIRES

    Maintenant que nous connaissons mieux les ennemis à combattre, regardons deux des armes à notre disposition et comment elles fonctionnent, en gardant toujours à l’esprit qu’elles ne remplacent pas le brossage quotidien

    Il existe des croquettes, des gâteries et des lamelles pour chats et pour chiens qui, en plus d’être bien équilibrés et adaptées aux besoins particuliers de l’animal, ont des éléments qui aident à la prévention des maladies parodontales. Elles y arrivent de deux façons : par leur action mécanique et par leur action chimique.

    L’action mécanique

    Il s’agit de l’effet abrasif de la croquette sur la dent! C’est la croquette, à l’aide de sa texture particulière, qui effectue le travail lorsqu’elle est en contact avec la dent. Les fabricants de ces nourritures dentaires ont étudié différentes combinaisons de formes, de tailles et de textures de croquettes pour finir avec un mélange unique qui crée un effet abrasif sur les dents lors de la mastication. 

    Si vous avez déjà vu de la nourriture dentaire, vous avez peut-être remarqué que les croquettes sont plus grosses que les autres qu’on voit habituellement… La raison est très bien pensée : on veut que les petits gourmands mastiquent leur nourriture et évitent de l’avaler tout rond! Pour que son effet soit bénéfique, la croquette doit « enrober » tout le tour de la dent et être en contact avec elle le plus longtemps possible! De cette façon, la croquette dentaire peut éliminer la plaque dès sa formation sur la dent, évitant ainsi qu’elle ne devienne du tartre et se propage sous la gencive, causant des dommages parfois irréversibles. 

    L’action chimique

    Les différentes actions chimiques sont un peu plus complexes, mais on a simplifié le tout pour vous! Lorsque la croquette est en contact avec la salive de l’animal, une réaction chimique se crée. Tel que mentionné plus haut, le calcium présent dans la salive contribue grandement à la formation du tartre. Les fabricants de nourriture dentaire tentent de diminuer cet effet en ajoutant du polyphosphate de sodium à la recette. Celui-ci se lie au calcium de la salive et ne le libère qu’une fois rendu dans l’intestin et vous aurez compris qu’à cet endroit, il n’y a pas de formation de tartre! Ce processus s’appelle la chélation du calcium salivaire.

    Les fabricants de nourriture dentaire font aussi parfois usage des polyphénols, une famille de molécules présente dans les végétaux qui leur sert de protection contre les agressions de l’environnement. Il en existe plusieurs centaines, mais ceux le plus couramment utilisés sont les polyphénols de thé vert, de canneberge, de raisin, etc. Les polyphénols pourraient contribuer à la prévention de la plaque dentaire par effet antibactérien et aider à réduire l’inflammation au niveau de la gencive.

    Certaines lamelles ont un ajout d’enzymes ou de chlorhexidine agissant comme antibactériens qui pourraient ainsi participer au combat des bactéries présentes dans la plaque sur ses dents. On retrouve également ces éléments dans les dentifrices et autres produits de soins dentaires pour animaux.

    Comment choisir un bon produit dentaire? 

    Lorsque vous questionnez sur la qualité d’un produit dentaire, un des aspects importants à vérifier auprès du fabricant sont les études cliniques pour démontrer les bénéfices de son produit. Vous avez déjà vu le symbole de VOHC sur certains emballages de nourriture, de gâteries ou de lamelles? 

    Il s’agît du Veterinary Oral Health Counsil. Cet organisme indépendant est formé de dentistes vétérinaires qui, ensemble, ont établi certains standards minimums à respecter pour être reconnu par leur organisme. Pour être certifié un produit doit rencontrer les exigences minimum de ces protocoles. Il y a deux certifications: tartre et plaque. La certification tartre est plus difficile à recevoir car l’efficacité contre la plaque est plus difficile à démontrer.

    Doit-on seulement se fier à ce sceau? Celui-ci représente des standards minimums, mais n’indique pas le potentiel supérieur de qualité entre les produits. Aussi, une lamelle enzymatique n’ayant pas le sceau VOHC n’est pas nécessairement mauvaise! Le fabricant a peut-être même soumis son produit à des études cliniques, simplement pas celles supervisées par le VOHC. Si vous avez besoin d’aide pour consulter les études fournies par le fabricant, votre équipe vétérinaire peut vous aider. 

    LES PIÈGES À ÉVITER

    Offrir de la nourriture dentaire à votre animal, ça peut venir avec quelques pièges auxquels vous n’auriez pas pensé. En voici quelques uns : 

    Attention aux portions!

    Si vous optez pour une nourriture dentaire, les croquettes seront plus grosses. Le volume n’est donc plus le même que vos anciennes croquettes et le nombre de calories n’est pas identique non plus! Pour avoir l’esprit tranquille, demandez à votre équipe vétérinaire de calculer la nouvelle ration quotidienne de votre animal. Peser la nourriture de pitou ou minou pourrait aussi vous aider à servir des portions plus précises et justes!

    La bonne stratégie

    Vous offrez la nourriture de votre animal dans un bol interactif? Excellente idée! Toutefois, assurez-vous que votre stratégie alimentaire convient toujours. La taille du bol ou des ouvertures peut être adaptée à une grosseur maximale de croquette. Consultez l’emballage pour valider cette information. 

    Pas aussi efficace

    Contrairement à la croyance populaire, les croquettes qui ne sont pas de la nourriture dentaire offrent très peu de bénéfices d’action mécanique sur la dent puisqu’elles n’ont pas la texture, la forme ou la taille appropriée pour apporter un bienfait sur l’hygiène dentaire. 

    Si vous souhaitez vraiment offrir une nourriture qui contribuera à la prévention des maladies parodontales, il faut opter pour une nourriture dentaire qui a fait ses preuves. Une simple croquette ne suffit pas!

    Pas assez de détails

    Évitez les lamelles en vrac ou dont l’emballage n’indique rien sur son contenu. Elles sont souvent très grasses, caloriques et offrent très peu de bénéfices sur la santé dentaire de votre animal? On veut toujours bien savoir ce qu’on donne à manger à notre animal! 

    Les os crus : quoi savoir

    Il ne faut pas oublier que l’absence de tartre sur les dents n’équivaut pas nécessairement à une bonne santé dentaire. On vous rappelle que la plaque est peu visible et reste la principale cause de maladie parodontale, puisque ce sont les bactéries qu’elle contient qui se propagent jusque sous la gencive. 

    Bien que certains parents d’animaux qui offrent des os crus remarquent moins de tartre sur les dents de leurs compagnons, cela en dit peu sur la présence de la plaque sur la dent et sous la gencive.

    Malheureusement, il n’y a encore aucune étude terminée sur les effets d’une consommation d’os crus et la maladie parodontale. Ces os crus sont tellement durs qu’ils représentent également un risque accru de blessures aux gencives, voire même de fractures de dents.

    CONCLUSION : LA ROUTINE IDÉALE

    Votre animal est en bonne santé et son poids est adéquat? Lui offrir une nourriture dentaire adaptée à sa taille et son espèce est possiblement une très bonne option! Si tout va bien, on se concentre sur la prévention.

    La prévention veut aussi dire un brossage de dent quotidien pour pitou et minou! Selon les recherches, un minimum de 3 fois par semaine est nécessaire pour avoir un effet bénéfique, mais l’idéal est de le faire chaque jour. Cette fréquence a aussi l’avantage d’être plus simple à suivre! On comprend que ça peut faire peur, mais croyez-le ou non, le brossage des dents de votre animal peut devenir un moment agréable et très court dans votre routine si on s’y prend de la bonne façon, avec de l’amour et de la patience. Pour découvrir tous nos trucs, on vous suggère de lire notre article sur le sujet

    D’autres outils peuvent aussi être combinés pour un effet supérieur! 

    • Une bonne lamelle dentaire offerte sous surveillance et en quantité adaptée est un excellent moyen de subvenir aux besoins masticatoires du chien, de le stimuler intellectuellement, de l’occuper et d’ajouter un élément préventif de plus aux maladies parodontales. 
    • Pour les chats, qui sont moins grugeurs, les additifs à l’eau, qui sont d’ailleurs bon aussi pour les chiens, peuvent être intéressants. Il y a aussi les gâteries dentaires! 
    • Une hygiène dentaire optimale comprend des soins à la maison, mais aussi un examen annuel chez le vétérinaire. Tout comme votre dentiste le ferait, votre vétérinaire évaluera l’état des dents et des gencives de votre animal et vous avisera s’il y voit un risque potentiel ou si des soins additionnels, comme un détartrage, doivent être effectués.

    fPour consulter la boutique en ligne de votre clinique ou pour prendre rendez-vous, cliquez ici

    Vous + votre équipe vétérinaire + les bons outils = une équipe redoutable contre la maladie parodontale! 

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *