Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Choisir une assurance pour son animal de compagnie : nos astuces!

    2 septembre 2021

    Votre chien ou votre chat, vous l’aimez de tout votre cœur, on le sait. Il apporte tellement à votre vie! Mais sa présence, aussi belle soit-elle, a aussi un impact sur votre portefeuille qui n’est pas à négliger. Les soins de base, les soins dentaires, les accidents : il est impossible de tout prévoir. C’est pourquoi les assurances destinées aux animaux de compagnie peuvent être intéressantes! Globalvet vous offre quelques conseils pour bien choisir votre assurance.

    Comment choisir son assurance?

    En savoir le plus possible sur votre compagnon et vos intentions

    Puisque les primes d’assurance varient notamment en fonction de la race de votre animal, informez-vous sur les risques et les prédispositions aux maladies de cette race en particulier. Si cette race est sujette à certaines maladies, quels sont les coûts des tests et des soins à prévoir?

    Il faut aussi prendre en compte les activités que vous souhaitez faire avec votre animal, comme des sports d’agilité, de la chasse, etc. Certaines activités peuvent placer votre compagnon plus à risque d’accident, c’est pourquoi il est important de considérer ce facteur.

    À cette étape, vous serez en mesure d’évaluer vos besoins!

    Décidez de votre budget

    Quel montant êtes-vous prêt à débourser directement de vos poches pour offrir des soins à votre animal? Quel montant pouvez-vous accorder mensuellement à l’assurance de votre animal?

    Il est important d’établir un budget puisqu’il y a des couvertures pour tous les goûts! Selon la race de votre animal, son âge, et aussi les types de soins inclus dans votre forfait, vous pourriez devoir payer une prime mensuelle allant d’environ 20$ à plus de 100$. Pour un coût additionnel, certaines polices offrent même l’option d’ajouter les soins préventifs à ce qui est couvert. Afin d’avoir un aperçu des coûts annuels que représente l’arrivée d’un animal dans votre famille, consultez notre article de blogue à ce sujet.

    Prévoyez du temps… et dès que possible

    Prenez le temps de faire l’analyse de vos besoins et comparez les offres. Faire un choix éclairé et évaluer ses options, ça peut être long, mais le jeu en vaut la chandelle!

    L’idéal, tout comme une assurance vie, est d’y souscrire le plus tôt possible. Comme pour nous, les humains, en vieillissant, les animaux deviennent plus à risque d’avoir de petits et gros bobos. Si votre animal a souffert ou souffre d’une maladie, cette dernière sera probablement exclue de la couverture que votre compagnie d’assurance vous propose. Son historique médical, fourni par votre vétérinaire, pourrait être demandé au moment de souscrire à l’assurance. La prime risque aussi d’être plus dispendieuse!

    Posez-vous les bonnes questions

    En comparant les différentes assurances que vous regarderez, posez-vous ces questions :

    Suis-je capable de payer le montant de la franchise de la réclamation d’assurance?

    Le remboursement de vos réclamations se situe souvent entre 80 % et 90% de la facture totale, mais vous devez tout de même payer une franchise annuelle. Ce montant varie d’une couverture à l’autre et aussi selon votre animal. Il faut donc s’assurer que vous soyez en mesure de payer cette franchise et la partie des coûts non couverte par l’assurance.

    La compagnie d’assurance est-elle autorisée au Canada et particulièrement au Québec?

    Vous retrouverez de nombreuses compagnies sur Internet, mais certaines n’offrent du service qu’aux États-Unis ou en Europe. Voici quelques compagnies autorisées au Québec :

    La police qui vous intéresse couvre-t-elle les soins que vous souhaitez offrir à votre animal (soins préventifs, dentaires, maladie, accidents, etc.)?

    Allant de la protection de base jusqu’à la protection complète, regardez ce que les différentes compagnies incluent dans leurs polices et vérifiez que celles-ci couvrent les soins qui sont importants pour vous.

    Même si le régime d’assurance accepte de rembourser les soins qui vous intéressent, il faut aussi regarder la limite! Est-elle suffisante pour vous?

    Notre astuce : listez vos critères importants et faites un tableau comparatif pour vous aider à vous y retrouver!

    Quelles sont les conditions d’admissibilité, les limites et les exclusions de la police d’assurance?

    Assurez-vous que votre animal est admissible à l’assurance qui vous intéresse. L’âge est l’une des conditions d’admissibilité. En général, les chats et les chiens sont admissibles à l’assurance vers l’âge de 8 semaines. Certaines polices d’assurance ont un âge limite tandis que d’autres vont assurer votre animal pour toute la durée de sa vie.

    Certaines maladies sont-elles exclues? Votre animal est-il à risque de ces maladies? Plusieurs facteurs à considérer!

    Comment les remboursements se font-ils?

    Devez-vous payer la facture lors de votre visite chez le vétérinaire et vous faire rembourser par la suite ou l’assureur va directement payer les frais à l’établissement vétérinaire? Ce facteur est très important à considérer si vous n’avez pas les moyens de payer la facture initiale ou désirer être remboursé rapidement.

    Combien de temps faut-il prévoir avant que l’assurance entre en vigueur?

    Les compagnies d’assurance exigent une période d’attente entre le moment où vous souscrivez à la police d’assurance et le moment où l’assurance de votre animal de compagnie entre en vigueur. Étant de quelques jours pour les maladies, une période d’attente allant jusqu’à six mois peut être exigée avant la réclamation des soins dentaires. Cette pratique a été mise en place pour éviter les réclamations frauduleuses. Il est donc impossible d’adhérer à une police d’assurance au moment où le malheur survient. Mieux vaut prévenir que guérir!

    Des rabais ou services complémentaires sont-ils disponibles?

    Certaines compagnies peuvent vous offrir des avantages supplémentaires, comme des rabais si vous êtes membre Costco, si vous avez d’autres polices d’assurances, un abonnement à la ligne PetPoison helpline, à des magazines ou plus encore. Il peut être intéressant de les considérer. Appelez la compagnie pour en savoir plus!

    L’avantage des assurances ? Vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel!

    Lorsqu’il arrive quelque chose à votre meilleur ami poilu, c’est déjà bien assez éprouvant comme ça! On le sait, les soins vétérinaires peuvent être dispendieux lorsque l’intervention est complexe. Une assurance vous permet de diminuer l’impact budgétaire de ce malheur et de vous concentrer seulement sur votre compagnon et sa guérison.

    « Une visite à la clinique dans le cadre d’un programme de prévention donne l’opportunité de discuter de ce qui a de mieux pour notre animal dans une atmosphère détendue et enjouée. Il en est tout autrement lorsqu’on doit se présenter en clinique parce que notre animal est malade ou victime d’un accident. C’est difficile de voir notre animal souffrir et on veut alors tout faire pour qu’il aille mieux. Quand vient le temps de faire les choix, le coût des soins vétérinaires est un enjeu important pour plusieurs familles. Le fait d’avoir une assurance pour son animal permet de baser nos choix sur son bien-être plutôt que sur les ressources financières. » soutient Dre Renée Charbonneau, vétérinaire-conseil chez Globalvet.

    Certains évènements, comme des accidents ou des maladies, sont malheureusement imprévisibles. Toutefois, certains soins comme les examens annuels et les soins dentaires sont récurrents. Il devient alors plus facile pour vous de budgéter en sachant que vous êtes couverts. Il est à noter que les soins de base (examens annuels, vaccins, prévention parasitaire, analyse des selles et des urines, etc.) ne sont pas inclus dans toutes les polices d’assurance. C’est à vous d’évaluer vos besoins et ceux de votre copain à quatre pattes!

    Et si vous ne voulez pas d’assurance?

    En tant que propriétaire, c’est votre choix. Si vous ne désirez pas souscrire à une assurance, il est important de prévoir un certain montant d’argent accessible rapidement au cas où quelque chose arrivait à pitou ou minou. Pourquoi ne pas mettre quelques dollars par semaine dans un compte destiné à votre animal? Ainsi, l’impact d’une visite d’urgence chez le vétérinaire ne se ferait pas trop ressentir dans votre budget et si jamais cet argent ne servait pas, vous pourriez toujours vous gâter, vous et votre compagnon!

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *