Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Favorisez un attachement sain avec votre chiot pour une relation équilibrée

    8 octobre 2021

    Lorsqu’un chiot vit avec sa mère et atteint l’âge de 4 mois, la chienne l’amène instinctivement à se détacher d’elle de façon progressive. Le chiot apprend ainsi à développer son autonomie et à s’attacher à d’autres individus. Cette étape est essentielle à son développement, mais aussi pour qu’il se sente bien lorsqu’il se retrouve seul à la maison ou que son humain ne se situe pas dans son champ de vision. 

    Si vous adoptez votre chiot à l’âge de 2 mois, il ne bénéficie pas de cet enseignement de la part de sa mère. Cette responsabilité devient alors la vôtreComment favoriser un attachement sain de la part de votre chiot? Globalvet vous accompagne dans ce processus. 

    C’est pendant les premières semaines dans votre famille que l’attachement de votre chiot envers vous se crée. Il a besoin de se sentir en sécurité dans son nouvel environnement physique et social. Il se trouve aussi exposé à plusieurs nouveaux éléments et il apprend les bases pour vivre dans la société.

    Lorsque bébé chien se sent parfaitement à l’aise avec l’environnement, vous, vos proches et votre routine, vous pouvez procéder à l’étape suivante: lui apprendre à devenir plus indépendant, sans pour autant être moins attaché à vous.

    Comment savoir si votre chiot est à l’aise? Grâce aux signes suivants:

    • Il participe activement aux activités
    • Il est enjoué
    • Il dort bien, sans difficultés
    • Il a un bon appétit
    • Il se laisse caresser
    • Il est heureux de vous suivre lors des balades

    Renseignez-vous sur les émotions canines et apprenez à bien les décoder chez votre chien à l’aide de notre article Les émotions de votre chien: comment les reconnaître?

    Puis, mettez en pratique les trucs ci-dessous dans vos activités quotidiennes. Ils vont vous aider à avoir avec votre chiot une relation équilibrée. 

    Pendant le jeu

    C’est le moment de s’amuser? En plus des périodes de jeux interactifs avec vous où vous consolidez cette magnifique relation avec pitou, prévoyez des périodes de jeux individuelsOffrez alors à votre chien une occupation intéressante, par exemple une stratégie alimentaire remplie de nourriture. Découvrez comment fabriquer des stratégies alimentaires dans notre article Fabriquer des stratégies alimentaires pour son chien

    Vous pouvez même lui offrir ce jeu dans une autre pièce que celle où vous vous trouvez ou bien dans sa cage.Prévoyez aussi des périodes où il peut jouer avec d’autres personnes que vous et avec des chiens. Bien entendu, durant chacune de ces activités, assurez-vous qu’il est à l’aise.

    Lors de vos déplacements dans la maison

    Lorsque vous vous déplacez dans la maison, encouragez votre chiot à ne pas tout le temps vous suivre. Comment? Par exemple, si vous vous levez du sofa pour aller chercher un verre d’eau, déposez des croquettes près de lui sur le plancher pour diriger son attention ailleurs que sur le fait que vous vous éloignez pour quelques minutes. De cette façon, pitou apprend qu’il peut vous laisser vous éloigner sans vous suivre sur les talons. 

    Dans sa zone

    Dans les dernières semaines, vous avez probablement appris à pitou à aller dans «sa zone» sur demande. «Sa zone», c’est un espace dans la maison où vous pouvez le diriger pour qu’il revienne au calme, comme son coussin ou sa cage. 

    Maintenant que votre chiot s’y place sur demande et associe ce coin bien à lui au repos et au réconfort, vous pouvez y combiner la demande «reste» ainsi que lui montrer à garder son calme même si vous vous éloignez. Allez-y progressivement et observez bien son langage corporel. Ici, les objectifs sont que votre chiot puisse être: 

    • À l’aise avec le fait que vous prenez vos distances
    • Relax
    • Non attentif à vos faits et gestes

    Au repos

    Pour ses périodes de repos, encouragez votre chiot à se coucher dans un lieu spécifique à l’écart de vous et de l’action. Vous pouvez utiliser son panier, sa cage, son coussin ou autre.

    «Est-ce que ça veut dire que je ne peux pas dormir avec mon chien dans mon lit, ou écouter un film collé?» Absolument pas! Si c’est ce qui vous comble de bonheur dans votre relation avec votre chien, allez-y! Ce qui est important, c’est de savoir qu’il est bon de combiner ces occasions avec des moments où pitou se repose dans un lieu dédié à lui seul. Car ultimement, si vous travaillez en dehors de la maison, c’est ce qu’il doit faire 8 heures par jour, 5 jours par semaine.

    Au moment de vos départs

    Lorsque vous quittez la maison, effectuez toujours la même routine. Pourquoi? Parce que ce qui est prévisible et routinier est rassurant pour votre chiot. Par exemple:

    • Dirigez-le dans sa cage
    • Offrez-lui un jouet rempli de nourriture
    • Faites-lui une flatouille et dites-lui «À plus tard»

    Ces gestes répétés vont le préparer à vos départs.

    Au moment de vos retours

    Lors de vos retours à la maison, établissez, comme pour vos départs, une routine. Vous pouvez par exemple amener votre chiot dehors pour ses besoins et, une fois que c’est fait, vous pouvez aller vous asseoir avec lui pour le flatter pendant un moment.

    Pitou est surexcité, aboie après vous, saute sur vos jambes, court dans tous les sens ou autres? Demandez-lui de s’asseoir ou offrez-lui quelque chose qui peut l’aider à canaliser cette surexcitation, comme un jouet à mâcher. 

    Lors de vos sorties

    Si vous vivez avec un chiot, sachez que c’est normal pour un jeune chien, pendant ses premières semaines à vos côtés, d’avoir tendance à rester près de vous lors de sorties où il est libre à l’extérieur. En vieillissant, il va devenir plus curieux et prendre l’habitude d’explorer davantage. Si votre chiot en pleine croissance agit de la sorte, laissez-le s’éloigner selon ses envies. De temps à autre, pratiquez le rappel pour le ramener vers vous et laissez-le rapidement repartir. La confiance et l’autonomie qu’il acquiert à travers cette liberté sont très importantes pour son développement affectif.

    Votre chiot va-t-il moins vous aimer s’il devient plus indépendant lors de certaines activités? Bien sûr que non

    Cet équilibre affectif renforce les petits moments que vous passez à deux. Permettre à votre chien d’être plus indépendant, c’est même une preuve d’amour envers lui. Un geste qui contribue à son bien-être. 

    Pour en apprendre plus sur la vie affective de votre chien et la relation entre les émotions humaines et canines, consultez notre article de blogue La vie affective du chien.

    Voilà! Vous avez entre les mains des conseils et des trucs pour favoriser une saine relation avec votre adorable chiot. Des points importants pour une cohabitation harmonieuse pour une bonne dizaine d’années. Si vous avez des questions ou si, malgré tous vos efforts, pitou a de la difficulté à vaquer à ses occupations sans vous, contactez-nous. On peut vous aider.

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *