Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Mon animal grandit : comment et quand surveiller son poids?

    1 avril 2022

    Difficile à imaginer, mais votre chiot ou votre chaton qui vous semble si petit quand vous le regardez, deviendra, dans quelques mois, beaucoup plus grand! La période de croissance chez les animaux est non seulement très importante puisqu’elle a un impact sur le reste de leur vie, mais elle est aussi très courte!

    Pour un bon départ dans la vie, une croissance optimale et même pour prévenir certaines conditions, une nutrition équilibrée est essentielle. Mais alors, quelle méthode d’alimentation utiliser pour votre petit compagnon qui grandit? Pour vous éclairer un peu, les experts de Globalvet abordent différents sujets en lien avec la croissance, la nutrition et le suivi de poids de votre animal. 

    Les rations : quelle quantité offrir et quand l’offrir?

    En tant que nouveaux parents, vous avez peut-être reçu des conseils qui ont pu vous sembler contradictoires quant à la quantité de nourriture à offrir à votre animal. Décortiquons ensemble quelques exemples : 

    On vous dit d’augmenter la ration régulièrement, mais  les indications sur le sac suggèrent de la diminuer après un certain temps.

    Explication : En fait, c’est tout à fait normal et logique. En raison de sa rapidité, la croissance est très exigeante en énergie et en nutriments au début. Toutefois, elle atteint ensuite son pic et ralentit un peu avant d’atteindre la taille adulte. L’animal est encore en croissance, mais celle-ci est plus lente et moins exigeante. Ainsi, les besoins nutritionnels diminuent également.

    Que dois-je savoir sur les indications de portions sur le sac de nourriture?

    Explication : Beaucoup de parents ne remarquent pas que, dans le tableau, écrit en tout petit, on peut lire « poids adulte cible ». Il ne faut donc pas, pour ce genre de tableau, se fier au poids actuel du chiot, mais bien au poids adulte estimé soit par votre vétérinaire selon sa courbe de croissance, soit en se fiant au poids des parents et/ou au poids moyen de la race une fois la croissance terminée. Vous donnez bien la bonne portion, mais votre jeune compagnon continue à démontrer qu’il a faim? On vous explique dans la prochaine section! 

    Certains vous disent qu’il est important d’offrir la nourriture à volonté à votre animal puisqu’il est en croissance, qu’il a des besoins importants à combler tandis que d’autres affirment qu’il est important de rationner. Alors, lequel est vrai?

    Malheureusement, ce n’est pas simple! Peu importe si on parle d’un chat ou d’un chien, il faut effectivement faire un hybride de ces deux recommandations. On veut les habituer aux « moments de repas » en prévision de l’âge adulte, puisque beaucoup d’animaux ont un problème de surpoids. 

    Il faut encourager les bonnes habitudes dès le départ. Un jeune animal devrait recevoir plusieurs repas par jour. La ration recommandée sur le sac est toujours à titre indicatif. Les besoins nutritionnels de nos animaux varient selon plusieurs critères individuels. Pour en apprendre plus sur ces besoins et la nourriture de votre compagnon, consultez notre article Au-delà de la liste d’ingrédients : offrir les bons nutriments à votre animal

    En plus, selon la WSAVA, les besoins en énergie peuvent varier de 50% dans chaque direction pour les chats et de 30% pour les chiens par rapport aux résultats obtenus avec les calculs qui considèrent tous ces critères individuels.

    Ça complique les choses tout ça, on vous comprend… Quoi faire alors? Il faut rester à l’écoute de ses besoins. Ainsi, pour savoir quand ajuster la ration : 

    • Votre animal semble toujours avoir faim après son repas? Il faut environ 20 minutes au signal de satiété pour se rendre au cerveau. Si, 20 minutes après son repas, il insiste encore pour manger, peut-être avez-vous besoin de réviser sa ration quotidienne pour l’augmenter?
    • Il faut faire une évaluation régulière de son état de chair. On en discute dans la prochaine section! 

    Le suivi du poids santé

    L’état de chair, c’est l’évaluation du poids de votre animal selon ses critères individuels sur une échelle de 5 ou de 9. Pour un poids idéal, on vise le milieu, soit 3/5 ou 5/9. En calculant l’état de chair, votre équipe vétérinaire va au-delà du chiffre sur la balance ou du poids santé moyen que devrait avoir votre chat ou votre chien! Pour évaluer l’état de chair, l’une des façons de procéder est un examen visuel de la silhouette de votre animal et une « caresse santé ».

    Faire une « caresse santé à la maison » : on vous explique comment!

    L’évaluation de l’état de chair par la « caresse santé » est une pratique qui vous sera utile tout au long de la vie de votre animal! La période de croissance est le moment idéal pour commencer à s’exercer. Pour un jeune animal, l’idéal est de surveiller son état de chair aux deux semaines, afin de s’assurer d’une prise de poids adéquate.

    Placez-vous au-dessus de votre animal qui est debout et passez vos mains sur ses côtes et ses flancs:

    • Sentez-vous ses côtes? Pouvez-vous les voir? Idéalement, elles devraient n’être que légèrement visibles et vous devriez remarquer une légère couche de gras entre vos doigts et ses os. Vous devriez ressentir au touché quelque chose de similaire aux jointures de votre main. 
    • Remarquez-vous une courbe intérieure au niveau de ses hanches? La silhouette de votre animal devrait ressembler à une forme de sablier, en étant plus étroite au niveau de l’abdomen en vous référant à la silhouette d’un sablier que vous pourrez observer dans les deux images ci-dessous. 

    Plus du type visuel? Voici des illustrations qui représentent un état de chair adéquat : 

    Ensuite, placez-vous à côté de votre animal qui est toujours debout sur ses quatre pattes:

    • Vous pouvez répéter les étapes précédentes, mais dans cette nouvelle position en vous posant les mêmes questions! 
    • En passant votre main sous votre animal, de son torse vers son abdomen, sentez-vous une courbe vers l’intérieur, comme une forme d’entonnoir?

    Une bonne façon de savoir si vous avez bien évalué l’état de chair de votre animal est d’aller faire une petite visite à votre clinique vétérinaire pour le peser. Communiquez d’abord avec votre équipe vétérinaire pour lui demander si elle accepte les visites non planifiées ou si elle préfère les pesées sur rendez-vous. 

    En plus d’habituer votre compagnon aux visites en clinique et de contribuer à sa socialisation, vous pouvez faire valider votre évaluation de l’état de chair de votre animal et faire inscrire son nouveau poids à son dossier. 

    Les kilos en trop : non merci!

    Pour continuer à implanter de bonnes habitudes alimentaires afin d’éviter un futur surpoids, il est fortement conseillé de commencer la « socialisation alimentaire » le plus rapidement possible. Ce concept au drôle de nom est un allié très important lors de l’éducation d’un jeune animal. On veut qu’il apprenne à connaître et accepter de nouvelles textures ou méthodes d’alimentation si le besoin se présente dans le futur.

    Les textures

    Cette socialisation peut se faire en lui offrant différentes textures dans sa ration quotidienne. Souvent, le fabricant de la nourriture que vous achetez offre la même recette en croquettes et en conserve. Quand c’est le cas, il est facile de l’inclure dans la portion quotidienne sans trop se casser la tête avec les calculs! 

    De plus, ça évite les petits maux de ventre qui arrivent parfois lors de l’introduction d’une recette différente. Puisqu’il s’agit d’un stade de vie où parfois le bedon de votre compagnon est un peu plus fragile, c’est l’idéal. C’est une option hydratante qui peut aussi lui être utile à long terme. En effet, il arrive souvent que, pour des raisons médicales, l’utilisation de la conserve vous soit proposée par votre vétérinaire. Un animal qui n’en a jamais mangé auparavant pourrait refuser ce que vous lui offrez.

    Les méthodes impliquant la nutrition

    Il est de plus en plus recommandé d’offrir la nourriture dans autre chose qu’un simple bol. Les « bols interactifs », « stratégies alimentaires » ou « tapis de léchage » sont d’excellents outils pour faire travailler le cerveau de votre animal qui a besoin de beaucoup de stimulation à cet âge! De plus, ils ralentissent la prise de nourriture des petits gloutons ! Pour savoir comment les utiliser, consultez les pages : 

    Astuce pour la nourriture en conserve: une fois que votre animal devient bon avec les stratégies contenant la nourriture en canne, faites congeler la portion dans le jouet choisi pour augmenter le niveau de difficulté et ainsi vous offrir un bon moment de répit!

    Vous pouvez également vous servir de son repas pour faire son entraînement ou pour le faire bouger avec vous. Lancez-lui ses croquettes ou demandez-lui de travailler pour son repas en lui apprenant quelques tours. Même les chats plus joueurs pourraient accepter votre défi!

    Conclusion

    Il y a tant de choses à savoir lorsqu’on accueille un petit compagnon poilu dans sa famille! En plus de travailler sur son éducation, sa socialisation, de vous procurer tout le nécessaire, il faut aussi veiller à ce que son alimentation puisse soutenir sa croissance pour qu’il grandisse et vive longtemps en santé à vos côtés. 

    Il y a aussi notre programme Pas à pas, qui vous offre une foule de contenu sur toutes les facettes des premiers temps avec votre nouveau petit chat ou chien. 

    Que ce soit pour la nutrition, le comportement ou la santé de votre animal, Globalvet est là pour vous! 

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *