Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Le moment venu

    26 novembre 2020

    En collaboration avec Dre Céline Leheurteux, DMV, et conceptrice de EUTHABAG, la housse mortuaire pour animaux

    Votre fidèle compagnon, vous lui portez tout l’amour du monde, on le sait. Le simple fait de vous imaginer qu’il ne partagera plus votre quotidien un jour est douloureux. C’est plus facile de ne simplement pas y penser ou d’espérer qu’il parte dans son sommeil, n’est-ce pas? Décider du jour et de l’heure à laquelle votre compagnon adoré quittera votre vie, c’est probablement l’une des décisions les plus difficiles que vous n’aurez jamais à prendre. En collaboration avec Dre Leheurteux, on vous offre quelques conseils qui pourront vous aider lorsque le moment sera venu.

    Vous l’avez peut-être adopté chez un éleveur, dans un refuge ou lui avez-vous offert une deuxième chance? Vous souvenez-vous de ce moment où vous étiez en route pour aller le chercher pour l’emmener à la maison, le cœur battant de ce désir brûlant d’avoir un animal dans votre vie. Absolument rien ne peut remplacer la présence d’un animal. C’est un besoin viscéral pour vous, on le comprend.

    Il vous accepte comme vous êtes, il vous écoute, il vous comprend. Vous êtes bien ensemble, malgré les difficultés, les mauvaises habitudes, la maladie, les contraintes logistiques et financières. Votre relation est tout sauf banale. C’est pour cela que l’idée de le perdre un jour est si déchirante.

    Reconnaître les signes

    Ces petits changements qui deviennent de plus en plus nombreux avec l’âge s’effectuent graduellement. En prenant soin de votre fidèle compagnon chaque jour, vous perdez un peu de perspective par rapport à sa situation. Ça commence avec une fuite urinaire un jour, puis plusieurs fois par semaine et c’est maintenant tous les jours. Il y a désormais des tapis partout sur le sol et vous vous sentez peut-être coupable de sortir ou même de dépenser pour vous? C’est une situation difficile, mais on peut s’habituer à tout n’est-ce pas?

    Rappelez-vous que les animaux sont des spécialistes dans l’art de « saisir le moment présent ». Un animal n’aura pas tendance à pleurer ou à se plaindre aussi clairement qu’un humain, car aux yeux de la nature, il n’y a aucun intérêt à montrer ses faiblesses. Il ressent sa douleur en silence. Un jour, des signes discrets font surface : il ne saute plus sur le lit, ne monte plus les escaliers, ne se lève plus lorsque la porte s’ouvre. Lorsque nous sommes à ce stade, il faut mettre en perspective que cette douleur serait insoutenable pour un humain.

    La qualité de vie peut se détériorer au point où il y a plus de mauvais jours que de bons. Où que l’animal passe en état de veille, avec quelques moments dans la journée pour répondre à ses besoins vitaux.

    L’idée de le laisser partir vous effleure alors peut-être l’esprit, mais vous éprouvez beaucoup de culpabilité… Vous pensez à la souffrance de votre compagnon au quotidien, mais aussi un peu à la vôtre qui commencera le jour où il ne sera plus là. Après tout, décider de mettre fin à la douleur de notre animal, c’est aussi d’accepter le début de la nôtre et de se préparer à la présence de l’absence.

    Quand tout se mélange dans votre tête, c’est à ce moment que votre équipe vétérinaire, qui a les connaissances, le recul, et la perspective peut vous guider et éclairer votre décision.

    Votre équipe vétérinaire, présente pour vous à toutes les étapes de sa vie

    Pour une douleur à une patte, pour un œil qui coule, pour lui administrer ses vaccins annuels ou simplement pour tailler les griffes, vous faites appel à des professionnels pour des questions bien moins déchirantes que celle-ci. Les vétérinaires et les technicien(ne)s en santé animale sont des spécialistes, des conseillers qui sont là pour vous épauler dans cette épreuve et vous écouter sans jugement.

    Lors d’une consultation, votre vétérinaire et son équipe constateront avec votre aide les changements survenus depuis les derniers temps dans la vie de votre animal. Ils pourront vous informer sur l’existence et les coûts des solutions pouvant remédier au problème qui afflige votre compagnon. Ils pourront aussi vous suggérer des façons d’améliorer la qualité de vie de votre animal et la vôtre.

    Par exemple, il est fréquent d’entendre : « Il ne veut plus jouer. Il est vieux maintenant ». L’animal vieillit dans son corps avant de vieillir dans sa tête. Souvent, une raison médicale qui engendre des douleurs amène votre compagnon à ne plus jouer, et non parce qu’il a simplement gagné en maturité. On vous aide à identifier les signes de vieillissement dans notre dernier article de blogue sur le sujet qui pourraient vous donner des indices sur la souffrance de votre animal et sa qualité de vie actuelle.

    Ces petits signes par lesquels votre animal vous démontre sa douleur peuvent être  difficiles à interpréter. Or, votre équipe vétérinaire parle couramment le langage non verbal du chien ou du chat! La position de sa tête, l’expression faciale, la posture et la façon de se coucher sont autant d’indices permettant de détecter l’inconfort chez l’animal. Une fois le diagnostic posé, les options sont multiples. Votre vétérinaire est là pour vous conseiller selon votre philosophie, la réalité de votre famille, vos contraintes d’horaire, physiques ou financières. Toutefois, la décision demeure la vôtre. Si vous désirez en apprendre plus sur l’accompagnement de votre équipe vétérinaire dans les soins de fin de vie et lors de l’euthanasie on vous invite à consulter notre section sur le sujet.

    Des outils pour vous guider dans le cheminement de votre décision

    Avant même de consulter votre vétérinaire, alors que les premiers doutes surviennent dans votre esprit, certains outils peuvent guider votre réflexion quant à la qualité de vie de votre animal.

    Pour prendre le poids des changements qui surviennent, différents outils peuvent vous aider :

    • Élaboré par l’Université de l’Ohio et adapté par l’équipe de EUTHABAG, ce questionnaire vous permet d’évaluer la qualité de vie de votre animal et possiblement de discuter de ce sujet avec la famille.
    • À l’aide d’un simple calendrier, évaluez avec les symboles + ou – comment votre animal se sent quotidiennement et observez la tendance à la fin du mois. Votre animal a-t-il eu plus de bonnes ou de mauvaises journées ce mois-ci?
    • Même si elle est offerte en anglais seulement, l’application Grey Muzzle vous permet de garder une perspective sur l’évolution de la situation avec des calendriers et des journaux de bord.
    • Simplement en regardant les photos de votre animal que vous avez prises au fil des derniers mois et des années, vous pourriez constater l’ampleur des changements sur ses traits si doux.

    Des questions qui peuvent alimenter votre réflexion

    • Mon animal est-il en mesure de faire ses activités favorites?
    • Pour qui le gardons-nous en vie?
    • Que voudrais-je si j’étais à sa place?
    • Est-ce possible que la situation s’améliore à partir de maintenant?
    • Comment puis-je protéger sa dignité?

    Lorsque le moment sera venu

    La relation entre vous et votre animal est si forte que peu de personnes peuvent comprendre l’ampleur de votre douleur. Bien que, pour l’instant, rien ne puisse combler le vide laissé par son départ, ces conseils offerts dans notre article de blogue peuvent vous aider à adoucir vos journées.

    Le site d’EUTHABAG refoule aussi de ressources qui peuvent vous accompagner dans cette situation difficile.

    Peu importe la situation, votre équipe vétérinaire est là pour vous 💙

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *