Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Bouger avec votre chien en toute sécurité

    19 février 2021

    Adopter un chien, c’est avoir un compagnon de câlins à toute heure de la journée, un compagnon de ménage qui s’empresse de nettoyer la moindre miette sur le sol, peut-être un compagnon de dodo pour tenir vos pieds au chaud, mais bien évidemment, c’est aussi avoir un compagnon d’entraînement! Bouger, c’est bon pour sa santé et pour la vôtre! Toutefois, pour en tirer tous les bienfaits et surtout, du plaisir, quelques principes sont à garder en tête. Globalvet vous explique comment bouger avec son chien en toute sécurité. 

    Avant de bouger : on s’assure que tout est ok!

    Avant de débuter un nouveau sport ou un plan d’entraînement avec votre compagnon, il est préférable de consulter son équipe vétérinaire. Tout comme on fait inspecter sa voiture avant un long voyage, il est toujours recommandé de s’assurer que votre chien est en pleine forme et que rien ne pourrait le gêner dans ses activités sportives. 

    Avec un examen médical, votre équipe vétérinaire pourra détecter des limitations qui peuvent influencer le choix d’activité à faire, par exemple:

    • Une mauvaise conformation articulaire
    • Un voile du palais trop long qui gêne la respiration
    • Un souffle cardiaque qui pourrait diminuer la tolérance à l’exercice
    • Le stade de vie de votre animal (junior, adulte ou sénior)

    Avant de bouger, il faut aussi bien s’alimenter! Quoi de plus difficile que de s’entraîner, sachant que vous n’avez pas mangé ce qui vous aurait donné l’énergie dont vous avez besoin… La fatigue s’installe rapidement, n’est-ce pas? Les recommandations nutritionnelles de votre équipe vétérinaire sont importantes pour s’assurer de fournir à votre chien les nutriments et l’énergie nécessaires à l’activité physique, tout en assurant sa croissance ou le maintien de son poids  et éviter un surpoids.

    Quel sport puis-je pratiquer avec mon chien?

    Votre compagnon bouge sa queue à la vitesse de l’éclair dès qu’il vous voit approcher de sa laisse? On comprend ça! Les marches à l’extérieur sont des moments précieux, autant pour vous que pour lui. En plus des marches quotidiennes, votre compagnon pourrait vous accompagner dans diverses activités sportives. Il faut bien sûr respecter ses limites et ses capacités. On vous donne quelques exemples d’activités qui pourraient être amusantes : 

    Votre chiot et l’activité physique

    Si vous venez d’adopter un nouveau compagnon, vous avez peut-être déjà entendu des mises en garde concernant l’activité physique de votre chiot et vous vous demandez « combien de temps puis-je bouger avec mon chien? ». Il est d’abord important de savoir qu’un chiot ne devrait jamais être forcé à faire de l’activité physique, c’est-à-dire d’aller au-delà de ce que les chiots du même âge font naturellement

    Comparez votre chiot à un jeune enfant. Vous ne demanderiez jamais à un enfant de courir avec des adultes entraînés, de monter et de descendre des endroits escarpés à répétition ou de jogger sur une longue distance au même rythme qu’un adulte. C’est la même chose pour un jeune chien! 

    Règle générale: vous pouvez compter 5 minutes d’activité physique par mois d’âge, ce qui veut dire qu’un chiot de 4 mois peut être actif pour des périodes de 20 minutes à la fois. Attention, ce n’est pas parce que votre chien ne démontre pas d’envie d’arrêter que vous devez continuer. Certains chiens, lorsque stimulés, ne sauront pas s’arrêter d’eux-mêmes et vous devrez intervenir. Prenez aussi en compte que plus l’activité est intense, plus la durée de celle-ci doit être courte. 

    Un futur champion!

    Vous pouvez cependant profiter des périodes d’activité pour familiariser votre chiot avec l’activité sportive que vous désirez pratiquer avec lui dans le futur. Présentez-lui des pièces d’équipement (laisse, harnais, veste de flottaison). Faites-lui découvrir des surfaces (asphalte, gazon, sentier rocailleux). Montrez-lui différents environnements (forêt, parcs achalandés, rue) et apprenez-lui des commandes (assis, attend, stop, tourne à gauche, tourne à droite) dans ces différents endroits.

    En plus de lui faire découvrir toutes ces nouveautés, vous pouvez aussi travailler sa proprioception, c’est-à-dire sa capacité à savoir où il se situe son corps dans l’espace. Pour ce faire, vous pouvez lui faire contourner des objets, le faire marcher par-dessus des bâtons au sol ou essayer de le faire marcher à reculons. Tous ces apprentissages en bas âge amélioreront ses capacités et ses habiletés lors de la pratique de sport dans le futur! 

    Même si pitou semble prêt pour de grandes activités, l’entraînement pour augmenter sa force et son endurance ne doit jamais débuter avant que sa croissance osseuse soit terminée, soit vers l’âge de 12 mois pour les chiens de taille moyenne et de 15 à 18 mois pour les chiens de grande ou très grande taille. 

    Pourquoi restreindre ce type d’entraînement? Parce qu’on veut éviter que le stress infligé aux articulations lors de l’activité physique intense mène à des problèmes de croissance et de conformation articulaire qui prédisposent votre chien au développement d’ostéoarthrose.

    La nage peut toutefois être une bonne alternative si votre compagnon est à l’aise avec l’eau, puisqu’elle demande beaucoup d’efforts sans augmenter le stress sur les articulations. 

    5 minutes de nage pour un chiot =  20 minutes de course sur la terre ferme! 

    Les bases pour introduire votre chien à un nouveau sport

    Même si vous êtes très emballé à l’idée de vous entraîner avec votre chien, il faut s’assurer que ce plaisir est réciproque. Peu importe le sport pratiqué, il est important de toujours associer celui-ci avec le plaisir. Il est donc important de respecter les limites de pitou, d’introduire cette nouvelle activité progressivement et de le récompenser pour son engagement dans l’activité. Ceci va permettre de développer le lien de confiance mutuelle nécessaire pour former une équipe! La confiance, c’est essentiel dans une équipe, n’est-ce pas? 

    Voici nos conseils pour introduire votre chien à une nouvelle activité : 

    • Votre chien a-t-il les capacités nécessaires pour pratiquer cette nouvelle activité ? Une notion importante à vérifier avant même de commencer! Pour les sports attelés, par exemple, votre chien devrait avoir une grandeur et une force musculaire adéquate. En plus du physique, certains sports nécessitent aussi que votre chien maîtrise des demandes de base. Assurez-vous que pitou répond bien à celles-ci avant de commencer! 
    • Cette nouvelle activité nécessite-t-elle un équipement particulier? Tout comme vous n’iriez pas courir avec des sandales de plage, votre chien a besoin d’un équipement adéquat, selon le sport que vous pratiquez. Un équipement de la bonne grandeur lui permettra une amplitude de mouvements naturelle et évitera les blessures. Assurez-vous également d’en faire une introduction progressive et graduelle afin que votre animal apprécie le dit équipement et qu’il soit heureux de l’enfiler!
    • Assurez-vous que votre chien soit à l’aise dans l’environnement où vous pratiquez cette activité. Vous voulez faire de la natation? Il est essentiel que pitou apprécie l’eau! Vous faites du jogging dans la ville? Il faudrait habituer votre chien aux mouvements des véhicules et aux bruits du secteur.
    • Débutez par de courtes séances et augmentez tranquillement la durée de celles-ci selon la réponse de votre chien. Si votre chien ne semble pas apprécier l’activité, cessez et reprenez plus tard, ou débutez plus progressivement.
    • Cessez l’activité alors que votre chien est encore intéressé par celle-ci, et non lorsqu’il commence à « tirer de la patte » comme on dit en bon français! On veut que la prochaine fois, il ait envie de recommencer!!

    Les blessures : comment les prévenir ?

    Les chiens ne sont pas différents des humains. La pratique d’une activité physique augmente les risques de blessure. Toutefois, vous pouvez diminuer ces risques de plusieurs manières, afin de profiter des bienfaits de l’activité physique : 

    • Prévoyez une période d’échauffement avant le début de l’activité. Vous vous demandez peut-être comment faire? Ce n’est rien de bien compliqué! Vous pouvez tout simplement laisser votre chien marcher et faire ses besoins pendant quelques minutes. Afin de lui permettre de bien s’étirer, faites lui faire des figures en huit ou bien faites le prendre la position d’appel au jeu en utilisant des gâteries. Une autre alternative : faire une série de assis-couché-debout!
    • Après l’activité physique, prévoyez une période de retour au calme. Comment calmer un pitou encore excité du beau moment que vous venez de passer ensemble? En premier, marchez calmement pendant quelques minutes. Ensuite, caressez vigoureusement tout simplement le corps de votre chien pour avoir un effet de massage. Un beau massage après une séance de sport, qui ne serait pas jaloux de ça? 
    • La constance, c’est la clé! C’est pourquoi il est préférable de pratiquer l’activité plusieurs fois par semaine, plutôt que de ne rien faire la semaine et de bouger intensément la fin de semaine. Si votre activité préférée est saisonnière, il faudra prévoir une période de reconditionnement avant le début de chaque saison ou bien une activité alternative pour maintenir la condition physique de pitou entre les saisons.
    • L’environnement est important! Un terrain gazonné permet de courir plus longtemps que sur une surface asphaltée. Un environnement adapté permettra donc à votre animal de bouger plus sécuritairement.
    • Augmentez progressivement la durée et l’intensité de l’activité physique. Les chiens ont une capacité d’oxygénation (VO2Max) et une efficacité musculaire supérieure à l’humain, mais ne savent cependant pas toujours s’arrêter avant d’atteindre leurs limites. Votre chien vous adore, on le sait, et c’est pourquoi il pourrait tout donner et vous suivre jusqu’au bout, même s’il en n’a plus la force.
    • Puisque votre animal ne peut vous dire clairement qu’il est fatigué, surveillez les signes de fatigue qu’il pourrait vous montrer, comme une diminution de l’entrain, s’il cherche à s’asseoir ou se coucher, s’il évite le contact avec vos yeux. Assurez-vous que votre chien ait une alimentation adéquate. Celle-ci fournit à son organisme l’énergie nécessaire pour accomplir l’activité physique et pour maintenir la santé de tout l’organisme, tout en évitant le surpoids
    • Une bonne santé articulaire est aussi nécessaire pour que votre chien puisse conserver sa mobilité. Ainsi, maintenir un poids santé et favoriser une masse musculaire saine sont deux des éléments essentiels à la protection des articulations.

    Votre animal semble s’être blessé, quoi faire?

    Malgré toutes vos précautions, il n’est pas impossible que votre chien subisse une blessure musculaire ou articulaire. Le signe le plus facile à détecter est évidemment la boiterie qui accompagne les blessures graves.

    Cependant, plusieurs blessures moins sévères s’accompagnent de signes plus subtils, comme une hésitation à monter les escaliers ou à se lever, une diminution d’appétit, une articulation enflée parfois difficile à détecter si le poil de votre chien est long, de l’inconfort à la manipulation des articulations.

    Dans tous les cas, il faut consulter votre équipe vétérinaire sans tarder pour préciser le diagnostic, car le traitement adéquat de la blessure en dépend. Une approche multimodale est souvent nécessaire. Plusieurs modes de traitement pourraient être nécessaires pour favoriser le retour aux activités normales, selon la nature de la blessure. Votre équipe vétérinaire pourrait, entre autres, vous recommander:

    • Du repos
    • Une immobilisation du membre blessé
    • La prise de médicaments
    • Des suppléments nutritionnels
    • De la physiothérapie
    • Un retour progressif aux activités
    • Une chirurgie

    Dans tous les cas, votre équipe vétérinaire est la mieux placée pour répondre à vos questions, qu’elles soient sur l’entraînement, la nutrition ou les soins de votre compagnon d’activité physique. N’hésitez pas à la contacter pour obtenir des conseils personnalisés à vos objectifs. 

    Bon entraînement!

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *