Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Les races canines : mieux les connaître pour mieux choisir

    26 avril 2021

    Vous songez à adopter un chien et vous êtes à l’étape de vous questionner sur les différentes races? Poil long, poil court, brun, blond, noir, tacheté, énergique, calme, affectueux, compagnon d’entraînement, compagnon de sofa : on vous comprend de ne plus trop savoir où donner de la tête pour trouver la race de chien qui vous convient, il y en a tellement! Dans cet article, on vous accompagne dans cette belle réflexion en  vous guidant et en vous outillant, avec des sources fiables d’information. 

    Même si on parle des différentes races et de leurs caractéristiques, il est important de mentionner que ce ne sont pas tous les individus d’une même race qui sont identiques, tant sur le plan morphologique que sur le plan psychologique. On peut dire que l’on connaît l’origine des races et donc, leur aspect physique type et leur tempérament de façon générale. Toutefois, on ne peut prédire avec certitude qu’un chien aura tel aspect physique ou tel comportement. 

    De plus, les éleveurs peuvent avoir des lignées spécifiques, par exemple une lignée de travail ou une de conformation. Cela signifie que l’éleveur sélectionne les géniteurs avec des critères spécifiques sur les plans physique (ex: taille, couleur) et psychologique (ex: aptitude particulière, aisance avec les enfants. Car comme on sait, la génétique a un rôle important à ces niveaux. Par exemple : les bergers allemands ou les golden retrievers d’une lignée de travail ont généralement un instinct, une habileté et une intensité marqués pour le travail, tandis que les bergers allemands et les golden retrievers issus d’une lignée de conformation ont souvent une apparence et une structure anatomique homogènes et un tempérament calme.

    Logo Programme Pas à pas - Grandir ensemble

    Le programme Pas à Pas a pour mission d’accompagner les futurs et nouveaux propriétaires d’animaux dans leurs premières étapes avec pitou ou minou. Une panoplie de conseils et d’outils à venir!

    On vous pose des questions pour vous permettre de mieux vous connaître

    Avant de passer des heures à regarder des photos de bébés Labrador, Chihuahua ou Berger australien, il n’importe pas seulement de vous poser des questions sur les races, mais bien sur vous-même d’abord! Prenez le temps d’y penser. À certaines questions, vous pouvez sélectionner plus d’une réponse! Cette réflexion vous permettra, dans une étape suivante, de choisir une race qui concorde réellement avec le type de personne que vous êtes et votre style de vie.

    Afin de faciliter votre réflexion, on vous propose de télécharger notre questionnaire
    Pour mieux vous connaître

    Les races qui vous intéressent 

    Même si vous êtes encore en questionnement, il y a certainement une ou deux ou même cinq races qui vous plaisent particulièrement, mais dont vous connaissez peut-être plus ou moins les caractéristiques, les besoins et la personnalité. 

    Maintenant, on vous suggère de laisser cette page ouverte, mais d’aller lire un peu plus sur ces races auxquelles vous songez! Vous pouvez notamment consulter des livres, des sites Web de différents éleveurs,  le site Web du Club canin canadien et plus encore. En consultant une multitude de sources, vous aurez un portrait plus fidèle de la race qui vous intéresse.

    Une fois que c’est fait, revenez ici, on vous guidera dans la comparaison de vos réponses avec ce que vous venez de lire! 

    Est-ce que vos réponses et votre race de rêve concordent? 

    Maintenant que vous avez répondu aux 11 questions et que vous en savez plus sur certaines races, regardons si vous pourriez être un bon match

    Le niveau d’énergie de la race du chien

    Retournez voir vos réponses aux points 1 et 2. 

    Répondre aux besoins fondamentaux d’activité du chien est primordial, afin d’assurer son équilibre mental, mais aussi de prévenir des comportements indésirables! Savez-vous que les comportements indésirables sont l’une des principales causes d’abandon des animaux de compagnie? Ainsi, si, lors de vos lectures, il était mentionné qu’une race a un « niveau d’énergie élevé », ou qu’elle est « active », et que vous êtes prêt à faire une balade quotidienne en laisse dans votre quartier, que vous travaillez 35 heures par semaine et que vous avez deux jeunes enfants, cette race n’est peut-être pas idéale pour vous! 

    Même si vous lui donnez tout l’amour du monde, il est fort probable que ce chien ne puisse être pleinement épanoui et qu’il vous fasse vivre une montagne de frustrations par ses comportements qu’il développera pour pallier son manque d’activités! 

    Sa taille et son type de poils

    Retournez voir vos réponses aux points 2, 3 et 4. 

    Avez-vous du temps à accorder à un brossage quotidien? Êtes-vous à l’aise financièrement avec le fait de devoir faire appel au service d’un toiletteur ? Comment réagirez-vous aux amas de poils sur votre plancher, ou aux longs poils blancs sur votre veston noir?  Si vous habitez en appartement, les chiens sont-ils acceptés? Est-ce qu’une limite de poids ou de taille est imposée? 

    Le niveau d’aisance réputé de la race avec les autres animaux et les enfants

    Retournez voir vos réponses au point 5.

    Vous y aviez certainement pensé: il est très important de considérer votre composition familiale actuelle, mais aussi future, puisque votre chien vivra avec vous pour de nombreuses années! 

    Vous n’avez pas encore d’enfants, mais vous songez en avoir dans quelques années? Même si cette idée peut sembler loin dans votre tête, il importe d’y penser dès maintenant. 

    Les comportements typiques, qui descendent de l’origine de la race, comme de la vocalisation ou de la garde de troupeaux 

    Vous connaissez maintenant probablement cette réponse, mais vous devez aussi vous questionner sur vous! Serez-vous en mesure de répondre aux besoins d’expression de ce comportement chez votre chien? Un chien « génétiquement programmé » pour creuser des trous (ex : Yorkshire terrier), garder les troupeaux plusieurs heures par jour (ex : Border Collie), sortir les canards de l’étang (ex : Labrador), tirer de grosses charges sous de froides températures (ex : Husky Sibérien) ou aboyer lors de la chasse (ex : Beagle) aura besoin d’exprimer ces comportements ou du moins, de dépenser l’énergie qu’il passerait normalement dans le cadre de ces activités. Sans quoi, il risque de s’ennuyer et développer des comportements indésirables, comme de la destruction ou des aboiements excessifs.

    En s’informant sur la classe ou la catégorie de chien, vous serez en mesure de mieux comprendre une race et ses besoins. Afin de mieux comprendre les origines et les comportements typiques, il est intéressant de savoir que les races de chiens sont classifiées en groupes. 

    Le Club canin canadien classe 187 races de chiens en 7 catégories : 

    • Les chiens de berger
    • Les lévriers et chiens courants 
    • Les chiens de compagnie
    • Les chiens de sport
    • Les terriers
    • Les chiens nains
    • Les chiens de travail

    Le niveau de facilité à éduquer ce chien? 

    Voir vos réponses des points 6 et 7.

    Adopter un chien réputé pour être têtu ou être difficile à sortir de sa bulle lorsqu’il s’adonne à une activité n’est pas le bon choix pour une personne sans expérience avec les chiens! Malgré tout votre bon vouloir, il sera moins risqué et même plus agréable de commencer avec une autre race pour que l’expérience soit positive, tant pour lui que pour vous! Certains chiens sont plus faciles à éduquer que d’autres, par leur tempérament et leur nature plus douce. 

    D’un autre côté, parallèlement à votre expérience personnelle, il faut penser à l’intérêt de l’animal pour l’apprentissage. Un animal qui a un tempérament “pantouflard” et qui préfère se prélasser sur son coussin n’est sans doute pas le compagnon idéal pour une personne hyper dynamique qui veut apprendre une multitude de prouesses à son compagnon poilu! Une personne n’ayant jamais eu de chien, donc sans expérience en éducation canine, qui veut un compagnon de télésérie sous les couvertures, s’accordera sans doute mieux avec le gentil pantouflard!

    De plus, si vous avez un tempérament fougueux, et que vous aimeriez adopter un chien très indépendant donc moins motivé à apprendre, les flammèches sont prévisibles! C’est un «pensez-y-bien».! 

    Les besoins du chien concernant votre présence : les tempéraments dépendants et indépendants

    Voir vos réponses des points 1, 2 et 5.

    Lorsque le tempérament de votre chien n’est pas compatible avec vous, cette situation est difficile autant pour vous que pour lui. Vous vous sentirez coupable de le laisser seul et il sera malheureux de votre absence. Certains chiens tolèrent mieux la solitude. Attention! Solitude ne veut pas dire 10 heures par jour passé seul dans sa cage! Cela veut dire qu’il est plus confortable avec le fait de ne pas passer tout son temps auprès des humains, et que passer du temps en solo ou avec les autres animaux de la famille, c’est acceptable pour lui. 

    À ce sujet, si votre horaire est très chargé, pensez également à analyser vos pistes de solution : 

    • Une personne de votre entourage pourra-t-elle vous donner un coup de main?
    • Avez-vous un budget que vous pourriez allouer à un service professionnel de marcheur de chien? (Voir votre réponse au point 3)
    • Pourriez-vous compter sur une personne de confiance qui serait intéressée à garder votre animal à l’occasion?
    Logo Programme Pas à pas - Grandir ensemble

    Le programme Pas à Pas a pour mission d’accompagner les futurs et nouveaux propriétaires d’animaux dans leurs premières étapes avec pitou ou minou. Une panoplie de conseils et d’outils à venir!

    Les problèmes reconnus de la race et le budget que cela peut impliquer

    Voir votre réponse du point 3.

    Quand on adopte un animal, il est petit, plein d’énergie et en bonne santé. Toutefois, certaines races peuvent être prédisposées à des problèmes de santé qui peuvent être très coûteux. Est-ce que votre budget vous permettrait de soigner votre animal s’il développait ces problèmes de santé? 

    En conclusion, vous ne poserez jamais trop de questions, que ce soit sur vous-même ou sur la race de votre chien! Nos meilleurs conseils pour bien choisir une race sont de prendre son temps pour réfléchir à votre style de vie et de vous informer auprès des éleveurs et des professionnels qui pourront vous guider dans votre processus de sélection. Nos équipes vétérinaires peuvent vous aider! N’hésitez pas à communiquer avec elles! 

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *