Prendre rendez-vous
en clinique

Clinique

Date du rendez-vous souhaitée *

Une assurance qui couvre aussi votre animal de compagnie

29 août 2019

Votre chien ou votre chat, vous l’aimez de tout votre cœur, on le sait. Bien que votre amour soit pratiquement inconditionnel et que vous souhaitiez le protéger le mieux possible, parfois, certains malheurs arrivent. Il est possible que votre meilleur ami à quatre pattes soit victime d’un accident ou d’une maladie au cours de sa vie. Ces incidents imprévisibles peuvent avoir un impact financier et émotif assez important sur vous et votre famille.  

Saviez-vous qu’il existe des assurances destinées aux animaux de compagnie? Oui oui! Tout comme pour votre auto, vos médicaments ou votre maison, il est possible d’assurer votre copain poilu. Quelques compagnies offrent différentes polices renouvelables sur une base annuelle. Les primes mensuelles varient selon l’animal, sa race, son âge et votre niveau de couverture. Plusieurs options s’offrent à vous, allant des traitements dus à une maladie ou un accident, des soins de base, en passant par les soins dentaires. 

La protection de base, c’est-à-dire pour les accidents seulement, débute à un peu plus de 20$ par mois. Selon la race de votre animal et son âge, et aussi selon les types de soins inclus dans votre forfait, vous pourriez voir monter la facture à plus de 100$ par mois. 

Au Canada, cette pratique n’est pas encore commune. Seulement 1% des propriétaires ont assuré leur compagnon canin ou félin. Ce chiffre s’élève à 80 % en Suède et 20 % au Royaume-Uni (données de 2015)

Une fois que l’animal est blessé ou malade, il est trop tard

L’idéal, tout comme une assurance vie, est de souscrire le plus tôt possible. Comme pour nous, les humains, en vieillissant, les animaux deviennent plus à risque d’avoir de petits et gros bobos. Si votre animal a souffert ou souffre d’une maladie, cette dernière sera probablement exclue de la couverture que votre compagnie d’assurance vous propose. Son historique médical, fourni par votre vétérinaire, pourrait être demandé au moment de souscrire à l’assurance.

De plus, les compagnies d’assurance exigent une période d’attente entre le moment où vous souscrivez à la police d’assurance et le moment où l’assurance de votre animal de compagnie entre en vigueur. Allant de quelques jours pour les maladies, une période allant jusqu’à six mois peut être exigée pour la réclamation concernant les soins dentaires. Cette pratique a été mise en place pour éviter les réclamations frauduleuses. Il est donc impossible d’adhérer à une police d’assurance au moment où le malheur survient. Mieux vaut prévenir que guérir!

Pour vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel

Lorsqu’il arrive quelque chose à votre meilleur ami poilu, c’est déjà bien assez éprouvant comme ça! On le sait, les soins vétérinaires peuvent être dispendieux lorsque l’intervention est complexe. Une assurance vous permet de diminuer l’impact budgétaire de ce malheur et de vous concentrer seulement sur votre compagnon et sa guérison.

« Quand notre animal est malade ou vient de subir un accident, c’est déjà une situation difficile à vivre. C’est encore plus difficile lorsqu’il faut s’endetter ou que l’on se voit dans l’impossibilité de soigner notre animal en raison des frais associés aux soins.  Avoir une assurance pour son animal, permet d’enlever ce stress financier et facilite beaucoup les décisions quant aux meilleurs soins à offrir à son animal », souligne la directrice médicale chez Globalvet, Dre Marie-Claire De Léan.

Certains évènements, comme des accidents ou des maladies, sont malheureusement imprévisibles. Toutefois, certains soins comme les examens annuels et les soins dentaires sont récurrents. Il devient alors plus facile pour vous de budgéter en sachant que vous êtes couverts. Il est à noter que les soins de base ne sont pas inclus dans toutes les polices d’assurance. C’est à vous d’évaluer vos besoins et ceux de votre copain à quatre pattes!

Ce qu’il faut savoir

  • En général, les chats et les chiens sont admissibles à l’assurance vers l’âge de 8 semaines.
  • Certaines polices d’assurance ont un âge limite tandis que d’autres vont assurer votre animal pour toute la durée de sa vie. Évaluer bien les différentes options qui s’offrent à vous afin de choisir ce qui vous convient le mieux.
  • Pour la plupart des polices, contrairement à l’assurance automobile, le nombre de réclamations ne fait pas augmenter vos primes.
  • Le remboursement de vos réclamations se situe souvent entre 80 % et 90% de la facture totale, bien que vous deviez payer une franchise annuelle. Ce montant varie d’une couverture à l’autre et aussi selon votre animal.

Quelques assureurs qui vous offrent ce service

Et si vous ne voulez pas d’assurance?

En tant que propriétaire, c’est votre choix. Toutefois, si vous ne désirez pas souscrire à une assurance, il est important de prévoir un certain montant d’argent au cas où quelque chose arrivait à pitou ou minou. Pourquoi ne pas mettre quelques dollars par semaine dans un compte destiné à votre animal? Ainsi, l’impact d’une visite d’urgence chez le vétérinaire ne se ferait pas trop ressentir dans votre budget et si jamais cet argent ne servait pas, vous pourriez toujours vous gâter, vous et votre compagnon!

Postulez
maintenant



Joignez votre CV *