Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Allergies aux chats et au chiens: prendre une décision éclairée

    21 mai 2021

    Vous désirez adopter un chien ou chat? Vous avez peur d’être allergique? Ça peut arriver. Malheureusement, c’est une situation assez fréquente et l’une des 3 principales raisons qui motivent les abandons auprès des refuges.

    Fréquente? Oui, voici quelques chiffres:

    • 20% de la population est à risque de souffrir d’une forme ou une autre d’allergie
    • 12% des enfants entre 0 et 4 ans sont allergiques aux chats et aux chiens
    • 10% des adultes canadiens souffrent de rhinite allergique — une inflammation des muqueuses nasales

    Aussi, une étude a aussi démontré que 75% des sujets asthmatiques présentaient une allergie aux animaux.

    Donc oui, ça peut vous toucher. Mais que faire? Surtout si vous cohabitez déjà avec un chat ou un chien ou si vous voulez adopter un animal. Vous avez devant vous une bonne réflexion à faire. Mais pour vous aider à prendre une décision éclairée et à en apprendre plus sur les allergies aux animaux, on répond à vos questions.

    Une allergie, ça peut me faire quoi au juste?

    Lorsque vous vous trouvez en présence de votre chat ou de votre chien, vous entrez en contact avec de nombreux allergènes. Chez votre chien et votre chat, ces principaux allergènes sont des protéines retrouvées surtout dans sa salive, mais aussi dans son urine, ses larmes et son sébum. Lorsqu’il, par exemple, fait sa toilette ou se gratte, il en dépose aussi sur son pelage. Ce qui fait que vous pouvez vous exposer aux allergènes émis par votre compagnon à quatre pattes par son contact direct ou indirect par le biais des poils et des pellicules qu’il laisse dans votre environnement.

    Vous pouvez développer une allergie lorsque votre organisme se sensibilise aux allergènes.

    Ce qui se produit alors, c’est, au contact des allergènes, votre système immunitaire les identifie comme dangereux malgré le fait qu’ils sont complètement inoffensifs. Votre corps produit alors des anticorps pour les combattre. C’est ça la sensibilisation.

    Une fois votre système sensibilisé aux allergènes félins ou canins, vous pouvez devenir allergique. Pourquoi? Parce que votre corps peut déclencher une réaction inflammatoire anormale au contact des chiens et des chats qui se traduit par:

    • Des éternuements
    • De la congestion nasale
    • Des écoulements des yeux — larmoiements
    • Des rougeurs sur la peau

    Ces réactions peuvent parfois même aller jusqu’à déclencher de l’urticaire ou de l’asthme.

    Comment je peux savoir si je suis vraiment allergique aux chats ou aux chiens?

    Vous pouvez le savoir grâce aux tests d’allergie. Le diagnostic se fait par l’association des symptômes que vous avez avec le résultat positif du test. 

    Les tests d’allergies cutanés ou le dosage d’anticorps lors d’une prise de sang confirment qu’une personne est sensibilisée à un élément, ici, les protéines issues d’un chat ou d’un chien. Toutefois, cette information ne peut pas aider à prédire la probabilité de l’apparition de symptômes ou la sévérité des réactions allergiques. C’est donc seulement lorsque vous allez vraiment subir la réaction que vous allez savoir à quel point l’allergie vous touche. 

    Selon mon âge et d’autres caractéristiques, ai-je plus de risques de devenir allergique, ou non?

    Vous pouvez vous sensibiliser et devenir allergique à tout âge. Complexes, les mécanismes qui entourent le développement (ou non) des allergies sont énormément difficiles à prévoir. Toutefois, des facteurs de risque existent pour vous et vos proches, dont:

    • L’âge lors de la première exposition
    • Le milieu de vie  — campagne vs milieu urbain
    • La génétique — historique d’allergie dans la famille

    Aussi, si vous êtes déjà allergique aux chats ou aux chiens, vous avez plus de chances de développer une allergie à une seconde espèce.

    Plusieurs études démontrent que les enfants qui ont des contacts directs et prolongés avec des chats ou des chiens dans leur 1re année de vie ont moins de risques de développer des allergies plus tard au cours de leur vie.

    L’hypothèse sur l’effet protecteur contre tous les types d’allergies pour les enfants d’une cohabitation avec un animal reste à prouver, mais de nombreuses études la supportent.

    C’est vrai que je peux être allergique jeune et ne plus l’être plus tard?

    Non, c’est faux. Lorsque vous êtes allergique, vous l’êtes pour le reste de votre vie.

    Mais alors, est-ce que mes symptômes peuvent s’atténuer avec le temps?

    Ce n’est pas garanti à 100% pour tout le monde, mais c’est possible. L’exposition continuelle à des animaux semble associée à une réduction des symptômes cliniques qui deviennent moins sévères. Donc à force de cohabiter avec votre chat ou votre chien, c’est une possibilité que vous ou certains de vos proches allergiques développiez une tolérance et présentiez des symptômes moins forts ou même plus de symptômes du tout.

    Dans ce cas-là, est-ce que je peux adopter quand même un chat ou un chien? J’en veux tellement un…

    Si vous savez déjà que vous êtes allergique au chat ou au chien, les spécialistes s’entendent pour dire que vous devriez éviter de vous trouver en contact avec l’animal qui cause vos réactions allergiques. 

    Vous êtes allergique aux chats ou aux chiens? Vous pensez donc à adopter une autre espèce comme un lapin? Attention! D’abord, sachez que si vous êtes allergique aux chats ou aux chiens, vous êtes plus susceptible de développer une allergie à une seconde espèce — oui, même le lapin. Aussi, avant d’adopter une espèce animale, renseignez-vous sur elle, sur les soins à lui prodiguer, sur son mode de vie… Car vous devez voir si ça correspond à vos attentes et, surtout, si vous serez capable de bien vous en occuper. Car une adoption, c’est pour la vie!

    Si vous décidez d’adopter tout de même le chat ou le chien auquel vous êtes allergique, soyez lucide sur ce qui vous attend et les risques pour votre santé. Parlez-en avec votre médecin ou votre allergologue. Et aussi peut-être, avec le ou la futur·e vétérinaire de votre pitou ou minou.

    Mais mon chat ou mon chien que j’aime tant, je peux le garder?

    Oui on le sait, on a dit qu’une adoption c’est pour la vie. Mais parfois la vie ne nous suit pas tout le temps et elle amène son lot d’imprévus. Comme on l’a dit plus haut, les spécialistes recommandent d’éviter d’être en contact avec la race d’animaux à laquelle vous êtes allergique. Mais si l’allergie se déclare alors que vous vivez déjà avec la source de votre allergie, ça se réfléchit. Car on vous comprend, dire au revoir à votre compagnon adoré pour des éternuements, ça peut sembler extrême. 

    Le mieux, c’est de peser les pour et les contre. Est-ce que les joies que vous apporte votre chat ou votre chien au quotidien surpassent les désagréments causés par les allergies? Ça dépend aussi de qui est touché par les allergies dans votre famille: vos enfants, une personne âgée, une personne déjà malade. Bref, vous devez en discuter avec votre entourage, le vétérinaire de minou ou pitou et, surtout, avec votre allergologue.

    Si jamais vous décidez que vous ne pouvez plus vivre avec votre chat ou votre chien, essayez de lui trouver un foyer où vous savez qu’il va se sentir bien et aimé pendant longtemps. Ça va vous rassurer et, on l’espère, rendre votre décision un peu moins triste.

    Ce qui est important à retenir, c’est qu’au bout du compte, c’est votre décision.

    Mais je peux adopter une race hypoallergène, non?

    En fait, il n’y a pas vraiment de race de chat ou de chien hypoallergène. Oui c’est vrai que le caniche, le chien d’eau portugais, les chats rex, le sphynx et autres ont la réputation d’“animaux hypoallergénique” à cause de la nature de leur pelage laineux ou par leurs poils très courts ou absents. 

    Toutefois, ces races ne sont pas vraiment hypoallergéniques parce que, comme expliqué dans un point plus haut, les protéines qui causent les allergies se retrouvent à la base dans la salive et non dans les poils. Une étude a d’ailleurs démontré que la quantité d’allergènes que laisse un chien considéré «hypoallergénique» dans une maison est la même que celle laissée par un chien d’une autre race. 

    Y a-t-il des trucs pour moins ressentir les symptômes de mes allergies si je vis avec un chat ou un chien?

    Sachez que les symptômes allergiques sont probablement là pour de bon. Selon les personnes, les circonstances et autres, ils peuvent parfois se manifester à des intensités variables, mais ils sont là. Si vous êtes allergique et que vous avez à côtoyer un chien ou un chat ou si vous décidez de garder pitou ou minou, vous pouvez prendre certaines précautions au quotidien pour réduire l’exposition aux allergènes, entre autres:

    • Lavez-vous tout le temps les mains après avoir donné son plein de caresses à pitou ou minou 
    • Évitez de donner accès au chat ou au chien à votre chambre à coucher et lavez régulièrement votre literie
    • Passez l’aspirateur partout dans la maison plusieurs fois par semaine
      • Utilisez idéalement un aspirateur muni d’un filtre HEPA
    • Aérez fréquemment la maison
    • Évitez de le laisser entrer dans vos pièces où vous avez:
      • Des tapis
      • Des coussins
      • Ou tout revêtement qui retient facilement les poils et les pellicules d’animaux
    • Baignez votre chien ou votre chat 1 fois par semaine seulement s’il tolère cette manipulation 
      • S’il ne la tolère pas, passez un linge mouillé sur son pelage tous les jours
      • Pour le bain, demandez à votre équipe vétérinaire de vous recommander des produits et la méthode à utiliser, surtout pour votre chat
    • Brosser les poils de pitou ou minou de façon régulière
      • Faites cette manipulation à l’extérieur pour minimiser la perte de poils dans la maison si votre animal est à l’aise
      • De préférence, déléguez cette tâche à une personne de votre foyer qui n’est pas allergique

    Si c’est une personne de votre foyer qui est allergique, bien sûr que les mêmes précautions s’appliquent pour elle.

    Pour terminer

    Voilà! Vous en savez un peu plus sur les allergies au chat et au chien pour pouvoir prendre la décision qui vous convient le mieux, à vous et à vos proches. Tout au long de votre réflexion, n’oubliez pas que vous avez autour de vous des spécialistes qui peuvent vous aider. Que ce soit votre allergologue ou le vétérinaire de votre compagnon poilu. Posez des questions, demandez des conseils. Au bout du compte, la décision que vous allez prendre, c’est vous, votre animal et les membres de votre famille qui allez vivre avec.

    Vous avez envie d’explorer un peu plus le sujet? Voici les études et recherches sources pour cet article. Certaines sont seulement en anglais. Bonne lecture:

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *