Prendre rendez-vous
en clinique

Clinique

Date du rendez-vous souhaitée *

Comprendre et prévenir l’anxiété chez votre chien

L’anxiété chez le chien: la comprendre et la réduire

L’anxiété, sous ses différentes formes, est une condition progressive. Cela signifie qu’elle peut commencer par des petits riens, s’accumuler, devenir plus importante et dégrader la qualité de vie de votre chien si elle n’est pas traitée. Voici des conseils de la part de l’équipe Globalvet pour reconnaître, comprendre et contrôler l’anxiété de votre chien.

Comprendre votre chien anxieux: le premier pas

L’anxiété est un état d’alerte ou de tension relié à un sentiment d’inquiétude ou de peur face à un stimulus qui est parfois impossible à identifier. L’anxiété est donc l’anticipation d’un danger ou d’une menace pouvant être réelle ou fictive. Bien qu’elle soit nécessaire à la survie, l’anxiété peut devenir pathologique lorsque l’état d’alerte devient chronique ou exagéré pour le contexte.

Qu’est-ce qui peut rendre votre chien craintif?

Les causes d’anxiété chez votre chien peuvent être multifactorielles. Elles incluent:

  • La génétique de l’animal
  • L’environnement dans lequel il vit
  • Les expériences vécues depuis la naissance

À certains degrés, l’anxiété est tout à fait normale. Par exemple, votre chien peut-être anxieux lorsqu’il associe un moment, un endroit à une mauvaise expérience passée, à un inconfort, à un sentiment d’insécurité ou autre. Il peut donc être anxieux:

  • En voiture
  • En présence des nouvelles personnes
  • Lorsqu’il arrive dans un nouvel environnement
  • Chez le vétérinaire
  • Lorsqu’il entend certains bruits
  • Etc.

Dans ces situations, la peur de votre chien devrait disparaître dès qu’il s’éloigne de la situation qui l’inquiète. Mais parfois, l’état anxieux peut persister et nuire considérablement à la qualité de vie de votre chien.

L’anxiété de votre chien est anormale quand…

L’anxiété peut devenir problématique lorsqu’elle perdure même en l’absence de «danger» ou sans raison apparente pour vous. Dans cette situation, votre chien devient incapable de bien juger de la dangerosité d’une situation et il anticipe une menace. Cette peur constante cause, chez votre chien, une détresse émotionnelle sévère et cela l’oblige à demeurer sans arrêt aux aguets.

Souvent, en raison de ce sentiment d’insécurité constant, sa capacité d’apprentissage est altérée et les techniques d’éducation ou d’entraînement habituelles n’ont souvent pas les effets escomptés. De plus, même s’il est très obéissant, votre chien craintif peut être incapable de répondre aux demandes de base dans une situation qui l’inquiète. Pourquoi? Parce que l’obéissance ne l’aide pas à faire la distinction entre la présence et l’absence de menace.

Selon sa personnalité, votre chien peut développer différents comportements problématiques secondaires à son anxiété. Lesquels? Il peut, par exemple, se mettre à aboyer de façon excessive ou exprimer de l’agressivité. Besoin d’en savoir plus sur ces comportements? Consultez nos pages sur ces sujets:

Réduire l’anxiété de votre chien :
nos recommandations

Apprenez à détecter les signes

L’expression des différents comportements reliés à la crainte ou à l’anxiété varie d’un chien à l’autre. Il n’y a donc pas d’absolu. Voici les signes les plus fréquents qui indiquent, peut-être, que votre chien souffre d’une forme d’anxiété:

  • Aboiements et gémissements
  • Grognements
  • Immobilisation: par exemple, il refuse d’avancer lors de la promenade
  • Absence d’exploration
  • Évitement, fuite ou cachette: il se cache chaque fois que vous avez de la visite
  • Activité motrice exagérée
  • Surexcitation
  • Tremblements
  • Attention ou vigilance accrue: il a toujours les oreilles dressées pour écouter ou réagit à chaque bruit, mouvement
  • Incapacité à relaxer
  • Grattage de porte ou de sol
  • Raidissement du corps
  • Posture basse
  • Queue basse ou entre les pattes
  • Oreilles et visage étirés vers l’arrière
  • Peau du front plissée
  • Pupilles dilatées
  • Blanc des yeux visible
  • Léchage des babines
  • Bâillements fréquents
  • Halètements, joues qui gonflent
  • Salivation
  • Poils dressés ou piloérection
  • Défécation et/ou miction (urine)
  • Recherche d’attention: il essaie interagir avec vous de façon exagérée

Offrez un environnement constant

Entourez bien votre chien. Faites que son environnement soit constant et prévisible, sans rien qui puisse le stresser ou créer de l’insécurité. Communiquez aussi de façon claire avec lui pour éviter la confusion et la détresse qui peuvent en découler.

Ne le forcez pas

N’obligez pas votre chien à intégrer un environnement ou à interagir avec une personne qui l’inquiète.

Établissez une routine

Tentez d’établir une routine dans la vie de l’animal afin de rendre son environnement et ses interactions plus prévisibles.

Ne punissez pas

Évitez toute forme de punition physique et verbale, car elles peuvent générer plus d’anxiété et risquent de détériorer votre relation.

Respectez ses demandes

Si votre chien grogne, respectez son avertissement et éloignez-le de la situation qui l’inquiète ou cessez immédiatement l’interaction. Pour d’autres conseils, référez-vous à notre page L’agressivité chez le chien.

Évitez le stress

Évitez toute situation qui augmente l’état anxieux de votre chien. Pour qu’il puisse réapprendre à approcher la ou les situations qui le rendent craintif, vous devez d’abord établir un processus de retour graduel vers la source de stress.

Comment? Avec l’aide d’une équipe de professionnels en comportement animal. Ils vont pouvoir vous guider et vous donner des conseils adaptés à votre situation. Demandez à votre équipe vétérinaire de vous référer aux bonnes personnes.  En attendant, gardez-le loin des sources de stress.

Rencontrez votre vétérinaire

Vous avez suivi tous nos conseils donnés ci-haut et votre chien est toujours anxieux? Parlez avec votre équipe vétérinaire Globalvet.

Elle va pouvoir:

  • Vous donner des conseils pour limiter l’anxiété de votre chien et augmenter sa qualité de vie
  • Analyser la pertinence d’utiliser certains produits apaisants
  • Vous proposer des outils et activités pour aider comme des ateliers, des consultations privées, des lectures, des références externes, etc.

Postulez
maintenant



Joignez votre CV *