Prendre rendez-vous
    en clinique

    Clinique

    Date du rendez-vous souhaitée *

    Comprendre et prévenir l’anxiété chez votre chien

    L’anxiété chez le chien: la comprendre et la réduire

    L’anxiété, sous ses différentes formes, est une condition progressive. Cela signifie qu’elle peut commencer par des petites peurs, s’accumuler, devenir plus importante et dégrader la qualité de vie de votre chien si elle n’est pas traitée. Voici des conseils de la part de l’équipe Globalvet pour reconnaître, comprendre et contrôler l’anxiété de votre chien.

    Comprendre votre chien anxieux: le premier pas

    PEUR ET ANXIÉTÉ, EST-CE LA MÊME CHOSE?

    Est-ce qu’un animal qui a peur de quelque chose en particulier est nécessairement un animal qui souffre d’anxiété? Est-ce qu’un animal anxieux est un animal qui a peur de tout?

    En fait, la peur est une émotion, ressentie en présence d’un danger indentifiable. La peur est nécessaire à la survie. Elle permet de prendre des décisions sécuritaires. Elle est donc normale, bien qu’elle puisse parfois être exagérée dans certains contextes.

    Les comportements et les réactions de l’individu anxieux s’apparentent à ceux de l’individu qui a peur. Par contre, l’anxiété est un état, un sentiment, qui persiste dans le temps. De plus, il est généralement secondaire à des anticipations et l’élément déclencheur est souvent difficile à identifier. Cet état d’alerte, de tension, place l’animal dans un état de vigilance, ce qui rend l’adaptation et l’apprentissage plus difficiles dans le quotidien.

    Qu’est-ce qui peut rendre votre chien anxieux?

    Les causes d’anxiété sont multiples. Elles incluent:

    • La génétique de l’animal
    • L’environnement dans lequel il vit
    • Les expériences vécues depuis la naissance

    Est-ce normal de vivre de l’anxiété?

    À une intensité faible et lorsque l’on peut identifier l’élément déclencheur, l’anxiété est tout à fait normale. Par exemple, votre chien peut être anxieux lorsqu’il associe un moment, un endroit à une mauvaise expérience passée, à un inconfort, à un sentiment d’insécurité ou autre. Il peut donc être anxieux:

    • En voiture
    • En présence des nouvelles personnes
    • Lorsqu’il arrive dans un nouvel environnement
    • Chez le vétérinaire
    • Lorsqu’il entend certains bruits
    • Etc.

    Dans ces situations, ce sentiment, alors très similaire à la peur, devrait disparaître dès qu’il s’éloigne de la situation qui l’inquiète. Mais parfois, l’état anxieux peut persister et nuire considérablement à la qualité de vie de votre chien.

    L’anxiété de votre chien est anormale quand…

    L’anxiété peut devenir problématique lorsqu’elle perdure même en l’absence de «danger» ou sans raison apparente pour vous. Dans cette situation, votre chien devient incapable de bien juger de la dangerosité d’une situation et il anticipe une menace. Cette émotion de peur qui peut devenir pratiquement constante cause, chez votre chien, une détresse émotionnelle et cela l’oblige à demeurer sans arrêt aux aguets.

    Souvent, en raison de ce sentiment d’insécurité presque constant, sa capacité d’apprentissage est altérée et les techniques d’éducation ou d’entraînement habituelles n’ont souvent pas les effets escomptés. De plus, même s’il est très obéissant, votre chien peut être incapable de répondre aux demandes de base dans des moments qui peuvent vous paraître pourtant banals. Pourquoi? Parce que l’obéissance ne l’aide pas à faire la distinction entre la présence et l’absence de menace.

    Selon sa personnalité, votre chien peut développer différents comportements problématiques secondaires à son anxiété. Lesquels? Il peut, par exemple, se mettre à aboyer de façon excessive ou exprimer de l’agressivité. Besoin d’en savoir plus sur ces comportements? Consultez nos pages sur ces sujets:

    Les comportements du chien anxieux

    LES SIGNES D’ANXIÉTÉ

    L’expression des différents comportements reliés à la crainte ou à l’anxiété varie d’un chien à l’autre. Il n’y a donc pas d’absolu. Voici les signes les plus fréquents qui indiquent, peut-être, que votre chien souffre d’une forme d’anxiété:

    • Aboiements et gémissements
    • Grognements
    • Immobilisation: par exemple, il refuse d’avancer lors de la promenade
    • Absence d’exploration
    • Évitement, fuite ou cachette: il se cache chaque fois que vous avez de la visite
    • Activité motrice exagérée
    • Surexcitation
    • Tremblements
    • Attention ou vigilance accrue: il a toujours les oreilles dressées pour écouter ou réagit à chaque bruit, mouvement
    • Incapacité à relaxer
    • Grattage de porte ou de sol
    • Raidissement du corps
    • Posture basse
    • Queue basse ou entre les pattes
    • Oreilles et visage étirés vers l’arrière
    • Peau du front plissée
    • Pupilles dilatées
    • Blanc des yeux visible
    • Léchage des babines
    • Bâillements fréquents
    • Halètements, joues qui gonflent
    • Salivation
    • Poils dressés ou piloérection
    • Défécation et/ou miction (urine)
    • Recherche d’attention: il essaie interagir avec vous de façon exagérée

    LA VIGILANCE

    L’animal vigilant est en surveillance soutenue, à l’affût et sensible à la moindre anomalie et au moindre changement. Elle peut souvent passer inaperçue puisque l’animal peut sembler simplement concentrée sur quelque chose ou en mode « observation ». Quelques signes permettent de distinguer un animal vigilant vs un animal calme ;

    • un corps tendu vs détendu
    • des oreilles dressées vs détendues, en position naturelle
    • des yeux clos ou mi-clos vs en mouvement constant

    Réduire l’anxiété de votre chien :
    nos recommandations

    Offrez un environnement calme

    Placez votre animal dans un environnement lui permettant le plus possible d’être un état de calme, qui présente le moins de sources d’inquiétude possible. Par exemple :

    • Mettez une musique de fond afin de masquer les bruits ambiants
    • Marchez dans des environnements peu achalandés
    • Bloquez l’accès aux zones de vigilance
    • Utilisez une voix douce pour lui parler
    • Évitez les situations stressantes

    Ne le forcez pas

    N’obligez pas votre chien à intégrer un environnement ou à interagir avec une personne qui l’inquiète. S’il refuse de s’approcher ou d’interagir, respecter sa décision.

    ASSOCIEZ POSITIVEMENT

    Offrez à votre animal des choses qu’il aime en présence d’éléments qui lui génèrent de l’anxiété. Parexemple, à l’arrivée de visiteurs, offrez-lui un Kong® rempli de nourriture. Ou bien, offrez-lui ses gâteries préférées lors de sa taille de griffes, ou lors d’orages.S’il les refuse, ne le forcez pas.

    Cette technique vise à modifier l’émotion de l’animal en modifiant l’association qu’il fait avec un élément déclenchant initialement une émotion de peur.

    Est-ce possible de renforcer la peur de l’animal en faisant cela?

    Non! Avec cette technique, il n’est pas risqué de « renforcer » la peur, l’objectif étant une modification de l’émotion. Ces exercices permettent de passer d’une émotion négative à une émotion positive.

    Établissez une routine

    Tentez d’établir une routine dans la vie de l’animal, tant au niveau de son environnement, de votre horaire que de vos interactions. Développez une communication claire et constante afin d’éviter des confusions et de la détresse.

    Ne punissez pas

    Évitez toute forme de punition physique et verbale, car elles peuvent générer plus d’anxiété et risquent de détériorer votre relation.

    Même l’utilisation du mot « Non », qui peut vous paraitre anodine, est à proscrire. Le mieux est plutôt de dire à l’animal ce que vous aimeriez qu’il fasse, à la place de simplement dire « non ». En effet, cette information de votre part étant partielle (vous lui dites alors « ne fais pas cela », sans toutefois lui indiquer quoi faire précisément), cela risque d’augmenter son anxiété.

    SOYEZ À L’ÉCOUTE

    Observez son langage corporel ; il vous indiquera le niveau d’aisance de votre animal. Apprenez à le lire et respectez son état émotionnel. Offrez-lui la possibilité de le fuir ou se retirer si c’est ce qu’il désire.

    Si votre chien grogne, respectez son avertissement : cessez immédiatement l’interaction et éloignez-le de la situation qui l’inquiète.

    UTILISEZ LE FOULARD JAUNE

    Le port du foulard jaune chez le chien est un code qui signifie que l’animal a besoin d’espace. Ainsi, lors de vos sorties avec votre animal, faites-lui porter. Les gens seront donc moins incités à approcher votre chien, ce qui le rendra plus confortable.

    UTILISEZ DES PRODUITS APAISANTS

    Certains produits peuvent aider à diminuer le niveau d’anxiété de votre chien, comme par exemple :

    Chaque animal étant différent, il est impossible de savoir avec certitude quel produit fonctionnera pour lui. Mais chose certaine, l’essai de certains d’entre eux peut être grandement bénéfique pour votre compagnon.

    Référez-vous à votre équipe vétérinaire pour obtenir plus de détails à ce sujet.

    LORS D’ORAGES

    Les chiens anxieux peuvent être des chiens qui présentent une phobie des orages. Si votre chien démontre des signes d’anxiété en présence d’orages ou d’éléments qui s’y apparentent, on vous invite à lire notre article de blogue sur le sujet.

    Rencontrez-nous

    Vous avez suivi tous nos conseils donnés ci-haut et votre chien est toujours anxieux? 

    • Assistez à notre atelier « L’anxiété » afin d’en apprendre davantage sur le sujet et d’obtenir un maximum de conseils
    • Parlez avec votre équipe vétérinaire Globalvet afin :
      • d’investiguer la possibilité de cause médicale sous-jacente
      • d’analyser la pertinence d’utiliser certains produits apaisants
      • d’obtenir des suggestions d’outils et d’activités à mettre en place
    • Selon votre région, rencontrez l’un de nos intervenants en comportement

      Postulez
      maintenant



      Joignez votre CV *