Prendre rendez-vous
en clinique

Clinique

Date du rendez-vous souhaitée *

La malpropreté chez votre chat: nos trucs pour la régler

La malpropreté du chat: santé, environnement, comportement

Votre chat urine sur votre tapis d’entrée? Vous trouvez de l’urine sur vos pattes de chaises? Il fait ses selles en dehors de la litière? Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation. Elles peuvent être médicales ou comportementales. Que faire? Le mieux, c’est de consulter votre équipe vétérinaire Globalvet.

Pourquoi votre chat n’est pas propre? Les causes possibles

Le saviez-vous? La malpropreté est le problème de comportement félin le plus souvent rencontré en Amérique du Nord. C’est aussi, malheureusement, l’une des principales causes de l’euthanasie chez le chat. Avant que le problème mine votre relation à ce point, consultez d’abord votre vétérinaire pour trouver pourquoi votre chat s’échappe et fait ses besoins ailleurs que dans sa litière. Par la suite, des solutions peuvent être proposées pour aider votre chat à devenir propre.

La malpropreté ou l’élimination inopportune chez votre chat peut survenir pour différentes raisons. Le plus souvent, elles sont médicales: de là l’importance de consulter rapidement votre vétérinaire. Quand elles ne sont pas médicales, les causes peuvent être sociales ou liées à son environnement. La malpropreté peut aussi être un symptôme causé par l’anxiété, qui peut aggraver certaines conditions médicales déjà existantes ou bien augmenter le besoin qu’a le chat de marquer son territoire

Les différents types d’élimination inopportune chez le chat: marquage et malpropreté

L’élimination inopportune chez le chat peut être séparée en 2 types bien distincts:

Le marquage urinaire:

  • Un comportement normal de communication
  • Il se distingue par la vaporisation d’une faible quantité d’urine sur une surface verticale

La malpropreté secondaire à un facteur interne ou externe:

  • Caractérisée par une miction (action d’uriner), complète ou partielle, ou par une défécation sur une surface horizontale autre que la litière

C’est donc important de bien discerner le marquage de la malpropreté. Les deux comportements sont distincts l’un de l’autre et vous devez les traiter de façon différente.

Le marquage urinaire: un comportement social ou sexuel normal

Le marquage urinaire est un comportement de communication tout à fait normal chez les chats mâles et femelles, même si cette dernière a moins tendance à le faire. Le marquage n’est donc pas de la malpropreté.

Quand cela peut-il arriver? Surtout en période de chaleurs pour la chatte ou en présence d’autres chats dans la maison ou à l’extérieur pour le matou. L’anxiété peut aussi exacerber le marquage. Une condition médicale sous-jacente, comme une infection urinaire, peut aussi expliquer le marquage — et ce, dans plus de 38% des cas!

Mais «normal» ne veut pas dire que c’est agréable pour vous, l’humain, surtout dans la maison. Le meilleur moyen de prévenir le marquage urinaire, si votre chat n’est pas destiné à la reproduction, est la stérilisation pour la chatte et la castration pour le matou. Le mieux est de le faire alors qu’il est encore un chaton, avant son premier marquage. Pour en apprendre plus sur cette procédure, consultez notre page Stérilisation dans la section Soins vétérinaires.

Que faire si un chat stérilisé continue de marquer?

Puisque le marquage est un comportement social et qu’il peut être secondaire à de l’anxiété, 5% des femelles et 10% des mâles continuent à marquer malgré l’opération. Que faire dans ces cas-là? Parlez-en à votre vétérinaire. Il va s’assurer que votre chat ne souffre pas d’une condition médicale sous-jacente et va vous proposer certaines habitudes pour changer le comportement, comme la gestion:

  • De l’environnement
  • Des interactions sociales entre félins
  • Des aires d’élimination
  • Etc.

La malpropreté secondaire à un facteur interne ou externe: les étapes à suivre

La malpropreté de votre chat peut cacher un problème de santé ou comportemental dû à son environnement et à ses relations sociales. L’important quand votre chat est malpropre est de d’abord trouver la cause de ce comportement.

D’abord éliminer les causes médicales

La première chose à faire dès que votre chat montre des symptômes de malpropreté est d’aller voir votre vétérinaire et de lui en parler. Durant cette consultation pour problèmes de santé, votre vétérinaire passe à votre chat un examen physique ainsi que des analyses d’urine, de selles et de sang. De cette manière, il est en mesure de détecter les:

  • Infestations parasitaires
  • Malformations congénitales
  • Problème de santé sous-jacents comme une infection urinaire, un trouble rénal ou intestinal, une cystite ou un problème d’articulation qui limite l’accès à sa litière

En cas de maladie, il va vous suggérer un traitement. Si votre chat est en pleine santé, il va regarder avec vous les causes sociales ou environnementales possibles.

Trouver les causes sociales ou environnementales

Une fois les causes médicales éliminées, votre vétérinaire et son équipe vous dirigent vers les ressources les plus appropriées à votre situation, comme des spécialistes en comportement animal.

Lorsque vous les consultez, ces spécialistes analysent les comportements de votre chat ainsi que les détails de son environnement pour trouver la cause de sa malpropreté. Pour ce faire, ils vous posent plusieurs questions et peuvent même vous demander des images vidéo des interactions entre vos chats à la maison.

Les causes sociales dans un foyer multichats

Les problèmes de malpropreté sont beaucoup plus fréquents dans les maisons où cohabitent deux chats ou plus. Dans ces foyers multichats, les problèmes sociaux comme l’intimidation entre chats sont souvent la cause première de la malpropreté.

Bien que la plupart des problèmes sociaux entre vos chats passent inaperçus à vos yeux, les spécialistes du comportement animal savent détecter les agressions passives et les intimidations entre chats. Dans ces cas, des images vidéo qui montrent les interactions entre vos chats peuvent être d’une aide inestimable. Si vous en avez, amenez-les lors du rendez-vous.

Si une cause sociale, un stress ou de l’anxiété semblent évidents, le professionnel consulté peut mettre en place un plan d’action pour contrôler le problème.

La mauvaise gestion des aires d’élimination

La seconde cause de la malpropreté chez le chat est la mauvaise gestion des aires d’élimination. Elle peut survenir dans aussi bien dans un foyer multichat que dans une maison qui possède un seul chat. Une mauvaise gestion des aires d’élimination peut prendre sa source dans l’un ou plusieurs de ces éléments:

  • Hygiène déficiente du bac à litière
  • Substrat inadéquat
  • Nombre de bacs à litières insuffisant
  • Emplacement et type du bac inappropriés
  • Etc.

Pour apprendre comment mieux gérer les espaces litières dans votre maison, consultez notre  page Gestion des aires d’élimination. Vous pouvez discuter avec votre équipe vétérinaire pour avoir leurs recommandations.

Les changements dans la routine et l’environnement

Une autre cause de la malpropreté est le changement dans la routine ou l’environnement de votre chat. Cela peut être:

  • Une nouvelle litière ou bac
  • L’utilisation d’un nouveau produit pour nettoyer le bac
  • Le déplacement du bac dans un nouvel endroit
  • Un déménagement
  • L’arrivée d’un nouveau chat dans la maison
  • Etc.

Notre conseil dans ce genre de situation est de revenir aux anciennes habitudes ou si ce n’est pas possible, d’accompagner votre chat dans ce changement. Par exemple, lors d’un déménagement, ne changez pas tout en même temps: gardez la même litière, le même bac afin de rassurer votre chat. Allez-y un changement à la fois. Essayez aussi de limiter son niveau de stress. Des produits naturels existent pour vous aider à le faire. Parlez-en avec votre équipe vétérinaire pour avoir leurs recommandations à ce sujet.

Postulez
maintenant



Joignez votre CV *